Partagez | 
 

 Lorsqu'une rencontre improbable se produit, [pv Lo]

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Fin Raziel
Race : Faune
Magie : Polymorphe
Age : 130 ans
Statut : Aucun
Avis sur la Chasse : il trouve cela horrible, et serait prêt a prendre part aux combats si jamais les habitants de la Faërie décidaient de prendre les choses en mains, même si encore une fois, il ne sait pas encore s'il est capable de tuer un autre être vivant ou non.

Style de combat : Foncer dans le tas et donner des coups au hasard avec ses cornes, sabots, dents ou alors se transformer en mouflon et user des mêmes "armes" mais avec plus de force.
Pseudo : Miltonia
Posts : 44
Points : 139
Avatar : Benedict Cumberbatch
Crédits : Sherlock

MessageSujet: Lorsqu'une rencontre improbable se produit, [pv Lo]  Mar 17 Juil - 23:55
L'univers
implose-t-il sur lui même ?

 
Il n'était pas tranquille, c'était le moins qu'on puisse dire or, de la curiosité se mêlait à sa crainte, le coeur battant le mouflon observa la ville. Jamais il ne c'était approché d'aussi prêt d'une ville, c'était une vision étrange à ses yeux, comment pouvait-on vivre ainsi ? Oh bien sûr, Raziel avait déjà visité quelques villages mais, cette ville, était bien plus grande que tout ce qu'il avait vu jusqu'ici. Le faune hésitait, que faire, aller dans la ville ou rester là à observer ? Raziel voulait voir ces hommes, voulait voir qu'ils n'étaient pas tous de mauvaises créatures, se construire une véritable opinion et non garder ses idées reçues, qu'il avait récolté aux fils des ans, au fond de sa forêt.

D'après Puck, certains hommes se dressaient contre la grande chasse, malheureusement, comment les reconnaître ? Indécis, Raziel se décida de se rapprocher un peu au moins. Toujours sous sa forme de mouflon, le jeune homme avança alors doucement, très doucement, les oreilles dressées aux aguets, près à fuir aux moindres bruits suspects. Il ne savait pas si des hommes venaient chasser le gibier aussi près de la ville, peut être pas, ceci dit d'autres animaux pouvaient traîner dans le coin, des animaux friand de viande de mouflon.

Cependant, ce ne fut pas un bruit qui l'alerta mais une odeur abominable, une odeur de charogne. Intriguer, Raziel suivi alors la trace de l'odeur, peut être n'était-ce qu'un animal mais cela pouvait aussi être un humain ou encore un être de la Faërie, dans ce cas il fallait bien s'occuper du corps, l'enterrer au moins. Ce ne fut pas long avant qu'il ne découvre d'où venait l'odeur et la vision qui s'offrit à lui fut répugnante. Un cadavre se trouvait là, pas une créature de la Faërie, pas un animal mais un humain, entourer d'un nombre invraisemblable de mouches. Certes, il y avait toujours des mouches autour des morts or là, c'était presque surnaturel cet essaim de mouches grouillant partout, partout !

Il y avait rampant sur le corps, par terre à côté, sur les arbres, volant au-dessus, des mouches, des mouches partout, en fait Raziel se demanda même comment il n'avait pas entendu le bruit qu'elles faisaient ( soit il n'avait pas été assez attentif ou tout simplement le bruit d'un essaim de mouche n'était pas particulièrement menaçant). Le faune voulu repartir néanmoins, quelque chose sur le corps attira son attention, une sorte d'écriture ?

Délicatement, il s'approcha puis vit : en effet c'était une écriture, tracé sur le cadavre, du sang séché en dégoulinait, grouillant d'asticots. Le jeune homme ne savait pas lire, ainsi il ne pouvait deviner ce qui était écrit, qui pouvait faire une chose pareille ? Quel genre de tordu pouvait s'amuser à tracer une phrase sur le corps d'un homme ? Décidément, les humains étaient de bien étranges créatures. Raziel changea de forme, redevenant un homme avec des cornes de mouflons et des jambes de mouflons, de ses longs doigts agiles il frôla la phrase, qu'est-ce que cela pouvait bien dire ? Pour la première fois de sa vie, le faune trouva cela frustrant de ne pas savoir lire, il était sûr que ce qui était transcrit ici était important, aller savoir pourquoi.

Des mouches vinrent l'importuner, il les chassa, d'autre revinrent le harceler, il les chassa de nouveaux, peine perdu car d'autres encore se posèrent sur son dos, sur ses bras, sur sa tête allant même dans sa masse de cheveux bouclés. Raziel s'agita pour les chasser puis s'éloigna du cadavre, les mouches arrêtèrent ainsi leur harcèlement, ce qui donna la curieuse impression au faune que celles-ci gardaient jalousement la charogne.

Son instinct animal lui soufflait que c'était dangereux de rester dans le coin, une petite voix que le faune avait prit l'habitude d'ignorer. Ce cadavre l'intriguait, il se demanda si quelqu'un allait se manifester, ainsi se glissa-t-il derrière un buisson, afin d'observer ...

 
propulsed by VANKA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t206-beware http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t208-embrasse-moi http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t209-i-m-gonna-fly
Gif :
Race : Demi-cuachag
Magie : Polymorphie
Age : 86 ans
Statut : Pourriture
Avis sur la Chasse : Globalement toujours en conflit avec tout le monde, ça ne lui fait ni chaud ni froid, ah si, ça fait plus de corps.

Style de combat : Il se bat avec ses amies les plus fidèle, d'ailleurs c'est plutôt elles qui se battent pour lui la plupart du temps.
Pseudo : Megumi
Posts : 16
Points : 30
DC : Brad - Dunstan - Alak
Avatar : Drizzt Do'urden
Crédits : Emkun

MessageSujet: Re: Lorsqu'une rencontre improbable se produit, [pv Lo]  Sam 21 Juil - 0:40
L'univers
implose-t-il sur lui même ?

 
C’était la première fois qu’il s’approchait d’Eaglesham…Mais il n’avait pas eu le choix ! C’était le Duc qu’il voulait atteindre et, jusqu’à présent, il n’avait frappé que des petits villages, ses mouches lui avaient rapporté qu’Edoras n’était même pas au courant de son existence. Visiblement il n’était pas homme à s’occuper des légendes urbaines du bas peuple et Lobhach était déçu. Pourtant des gens mourraient ! De plus en plus ! Ah, il ne chômait pas, ça non, et pourtant ce n’était pas assez ! Il reconnaissait bien là le côté orgueilleux et non altruiste d’une des moitiés de son arbre généalogique. Remarquez, les cuachags n’étaient meilleurs avec leurs prochains mais au moins ils ne s’étalaient pas partout comme des mauvaises herbes au point de ne même plus avoir vent de ce qu’il se passait dans une de leurs annexes. Lochach était donc passablement énervé. S’il étai si proche de la capitale du Duché, cela voulait dire qu’il devait user de ruse pour avoir le temps d’agir comme il l’entendait, hors de question de tuer et "préparer" le corps sur place, avec l’agitation de cette fourmilière qu’était Eaglesham, il serait découvert bien avant d’être arrivé à maturité. Par chance, le demi-cuachag avait trouvé une cavité non loin de la ville, sans doute un ancien terrier de renards ou de loups qui auraient été chassés pas les hommes et leur prétendue supériorité.

Il s’y était installé et n’avait eu aucun mal à y attirer un humain. De toutes les créatures qu’il chassait, les hommes étaient bien les moins prudents et les plus crédules…

A partir de là, Lobhach resta terré trois jours entiers avec le cadavre, il en mangea un peu à partir du deuxième jour, lorsque la putréfaction commença à paraitre, mais ce corps n’était pas là pour ça et le demi-aik noir s’empêcha d’en manger trop, il devrait rester alerte lorsqu’il s’approcherait de la ville et il ne l’était jamais autant que lorsqu’il avait faim.

C’est la nuit du quatrième jour, un peu avant l’aube, qu’il se décida. Il sortir paresseusement de sa tanière improvisée -son trou à lui où grandissaient ses précieuses lui manquait terriblement- et s’étira. Sortir le corps lui posa plus de problèmes. Un humain était déjà moins souple qu’un cuachag -même à moitié bâtard- mais un humain mort et gonflé de putréfaction ? C’est après quinze bonnes minutes et un bras arraché -oups- que Lobhach parvint à le décoincer de là. Bon, et bien il aurait au moins un goûter pour reprendre des forces en repartant…

Avec un petit soupir, il traina le corps, profitant de l’obscurité pour ne pas se faire voir par les gardes humains qui étaient de toute façon à moitié aveugles. Non, franchement, être un humain n’était pas une position enviable. Ils étaient gauches, lents et incroyablement dépourvus de sens. Du bétail, rien de plus. Une fois la charogne installée comme il voulait -ni trop voyante, ni pas assez- le demi-cuachag se transforma pour aller se poser sur un arbre, guettant l’aube et l’arrivée des humains.

Il s’était un peu assoupi lorsque ses mouches l’alertèrent : Quelque chose approchait. Lochach sourit intérieurement -faute de bouche- surement qu’on allait découvrir son œuvre, enfin. Mais quelque chose n’allait pas avec la créature qui venait d’arriver. Le haut du corps était bien humain, pas de doute là-dessus, mais le bas non. On aurait dit un demi homme collé sur une moitié de mouton…Vraiment bizarre…Mais ce n’était pas ce qu’il voulait, lui, il voulait un vrai humain, pas ce…Ça ! Cependant…Il avait quand même l’air…Bon…S’il l’attrapait il n’aurait pas à choisir entre plusieurs proies…Il aurait les deux en même temps ! Mais il était surtout intrigué…Prudemment, il descendit de son perchoir pour se poser derrière la chose, qui se croyait cachée derrière un buisson, reprenant son apparence cuachag.

« Tu es quoi… ? »

Demanda-t-il en langue commune alors qu’il se ramassait sur lui-même, prêt à bondir si la réponse ne lui convenait pas.

 
propulsed by VANKA




           
Beware the Duke of Flies
“Your rotten heart will cost you everything, except the things wich are as rotten as you” - ©Grey Wind
           
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t206-beware http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t208-embrasse-moi http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t209-i-m-gonna-fly
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Fin Raziel
Race : Faune
Magie : Polymorphe
Age : 130 ans
Statut : Aucun
Avis sur la Chasse : il trouve cela horrible, et serait prêt a prendre part aux combats si jamais les habitants de la Faërie décidaient de prendre les choses en mains, même si encore une fois, il ne sait pas encore s'il est capable de tuer un autre être vivant ou non.

Style de combat : Foncer dans le tas et donner des coups au hasard avec ses cornes, sabots, dents ou alors se transformer en mouflon et user des mêmes "armes" mais avec plus de force.
Pseudo : Miltonia
Posts : 44
Points : 139
Avatar : Benedict Cumberbatch
Crédits : Sherlock

MessageSujet: Re: Lorsqu'une rencontre improbable se produit, [pv Lo]  Dim 29 Juil - 22:26
L'univers
implose-t-il sur lui même ?

 
La voix le fit sursauter et Fin retint un cri, il se retourna vivement pour voir son interlocuteur. Le faune fut étonné de voir un cuachag, que faisait-il ici aussi près d'une cité humaine ? Même s'il se montrait toujours amical envers ceux de sa race, Raziel préférait rester prudent, après tout les cuachags n'étaient pas connus pour leur bonté. En tout cas, il le déconcertait, visiblement cet homme n'avait jamais croisé le chemin d'un faune.

Raziel se demanda si ce cuachag était celui qui avait tué l'humain pourrissant derrière eux, ce qui était tout à fait possible. D'ailleurs, il avait remarqué les parties manquantes du cadavres, ce n'était pas rare que les cuachags mangent de la viande humaine, ou même de la viande d'autres créatures de la Faërie. C'était ce genre de détail qui le poussait à se montrer prudent envers eux, prudent certes mais toujours bienveillant, parce qu'après tout, certains pouvaient se montrer agréable en retour. Il sourit alors et répondit tout simplement :


« Je suis un faune, je suis à moitié un mouflon, j'en ai les cornes et les pattes et je peux également me changer entièrement en mouflon. Vous aussi, vous avez ce genre de pouvoir ? Ou peut-être d'autres pouvoirs amusant. »

Fin parlait gaiement, avec légèreté, comme si aucun cadavre répugnant ne se trouvait dans les parages, comme si aucune armée de mouches ne bourdonnaient furieusement autour. Lui vint soudainement une idée, peut-être que cet homme savait lire, peut être saurait-il déchiffré ce qui était gravé sur le corps. Avant même d'attendre une réponse, il s'exclama :

« Oh, savez-vous lire ? Quelque chose est écrit sur le mort et je me demande vraiment ce que c'est, moi je ne sais pas lire, je n'ai jamais appris, quand on vit dans la forêt ça ne sert à rien. »

L'idée qu'il se trouvait devant le meurtrier de l'humain était toujours présente dans son esprit, il était possible également qu'il se trouva devant l'auteur des écrits or, Raziel préféra ne pas trop s'appesantir la-dessus. De toute manière, que pouvait-il bien y faire, il ne savait pas les raisons de cette mort, peut être étaient elles bonnes. Avant, avant cette histoire de chasse, jamais le faune n'aurait une seule fois envisager qu'on pouvait avoir de bonnes raisons de tuer mais maintenant ...

De plus, cet humain aurait très bien pu être un chasseur, ainsi un ennemi, qu'il soit mort pouvait être une bonne chose, peut être oui. Quoiqu'il en fut, ce qui le tourmentait le plus en réalité était l'écriture gravé dans la peau du cadavre ainsi que l'énorme essaim de mouches tout autour. Cela le perturbait tellement, qu'il en exprima même ses pensées à haute voix :


« Pourquoi autant de mouches, ce n'est pas normal, ce n'est pas naturel ... »

C'était vraiment très intriguant, le jeune homme se demanda même si cet essaim était d'origine magique ou alors la proximité de la cité humaine était en cause, les mouches étaient-elles particulièrement attirer par les humains ? Aller savoir, le cuachag serait peut-être en mesure de lui apporter quelques éclaircissements, enfin s'il se montrait amical bien entendu.

 
propulsed by VANKA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Lorsqu'une rencontre improbable se produit, [pv Lo]  
Revenir en haut Aller en bas
 
Lorsqu'une rencontre improbable se produit, [pv Lo]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LIQUIDATION DE PRODUIT VALVOLINE
» [SUJET TERMINE] 4 but 2 - La soirée de l'improbable |Chase/Apollo/May/Ange|
» Le jour improbable
» Lorsqu'une flamme s'éteint, une nouvelle s'allume.
» La phrase improbable v1.1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Corvus Corax RPG :: DUCHE D'EAGLESHAM :: Eaglesham-
Sauter vers: