Partagez | 
 

 Dregas Zhaunil (terminée)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Gif :
Race : Cuachag
Magie : nécromancie
Age : 286 ans
Statut : Mage de guerre, nécromancien
Avis sur la Chasse : il en rit chaque jour avec un mépris plus prononcé.

Style de combat : la magie bien sûr, mais il manie également l'épée et la dague au corps à corps, et maitrise le combat à mains nues.
Pseudo : sophia
Posts : 20
Points : 125
Avatar : Ben Schamma
Crédits : sophia

MessageSujet: Dregas Zhaunil (terminée)  Sam 7 Juil - 13:55

 
Dregas Zhaunil

The urge to create is also a destructive urge.


 
Avatar : Ben Schamma

Nom : Zhaunil
Prénom : Dregas
Âge : 286 ans

Race : Cuachag
Sorcier, si oui préciser magie : Nécromancie

Statut : Avant tout mage, puis guerrier, Dregas a su lier les deux pour devenir un mage de guerre redoutable.

Membre d'une guilde : nope.

Avis sur la Chasse : il en rit avec un mépris chaque jour plus prononcé. Que les proies deviennent leurs chasseurs ? Quelle idée absurde ; les humains sont tout justes bons à nourrir sa magie avec leur sang ou leurs ossements, et leur chair putride n'est même pas digne de son palais. Sauf celle plus tendre des enfants, éventuellement.


 
Caractère

Créature honnie par le ciel et vomie par la terre, spectre de chair à l’âme en lambeaux, Dregas ne profite guère d’une tendre réputation, même parmi les siens. Vivant à l’écart du reste du clan, il préfère à ses pairs cuachags, la compagnie d’une nature morte, empoisonnée par les rituels barbares de son peuple, le silence terrorisé des derniers animaux qui se terrent dans les recoins fades et brumeux de la forêt corrompue, le bruissement imperceptible des murmures des esprits disparus que l’on peut encore entendre dans les sillons nervurés des écorces arrachées. Il erre dans les bois, ombre affamée, jusqu’aux lisières des royaumes aiken et humains, laissant dans son sillage la putréfaction de sa magie noire et le sang des malheureux qu’il a pu prendre en chasse, pour son bon plaisir carnassier ou pour l’un de ses rituels sordides. Le regard mauvais, le sourire caustique, c’est ainsi qu’il traverse les terres bénies des sylvains, prenant plaisir à y mesurer la puissance de son poison, battant en retraite lorsque la pureté de la nature lui devient insupportable.

S’il n’inspire guère que le dégout, le rejet ou la peur, Dregas s’en accommode très bien, ennuyé depuis longtemps par les conventions sociales. A vivre ainsi à l’écart, au moins ne doit-il rien à personne… et pourtant, parfois, c’est lui que l’on vient chercher, le discret mais ô combien puissant nécromancien qui, avec de la chance, et en usant de beaucoup de doigté, pourrait être enclin à écouter ses visiteurs plutôt que de les saigner en offrande à ses créatures mortes. Sa loyauté, il ne l’offre qu’à sa terre et se désintéresse de la politique qui agite les cœurs de ses comparses elfiques, observant d’un œil hautain les convulsions agitées des ambitions des uns et des autres. Ce pouvoir-là est dérisoire, il faut le dire, notamment depuis que les humains ont découvert l’existence de leur monde… et n’est rien comparé à l’asservissement que les cuachags pourraient imposer aux autres peuples. Etre chef de clan n’est qu’un titre, des mots, à ses yeux, tant que les actes ne l’ont pas confirmé, et le cuachag l’a toujours fait savoir. Il se plie au devoir de la guerre quand vient l’appel du fracas et du sang qui doit défendre les terres toxiques de la forêt corrompue, quant au reste… il préfère prendre en chasse ses proies seul. 

Renfermé, la langue de l’aik noir n’en est que plus fourchue et acerbe, contribuant à sa réputation de désabusé de la vie. Il pourrait pourtant prétendre à bien des choses, avec son intelligence affûtée et sa connaissance de la magie noire et de la flore corrompue des terres cuachags, qu’il pourrait mettre au service de son clan au lieu de garder son savoir pour lui seul. S’entourant de protections contre les importuns, et d’une compagnie fort macabre, franchir le pas de sa demeure est aussi agréable qu’arriver dans la forêt corrompue pour un aik sylvain… Et alors qu’il ne croit plus aux dieux ni aux maitres, lui qui aimait tant asservir les vivants et les morts ne devient que plus obsédé par une idée folle, digne de son esprit dérangé.

 
black pumpkin



 

 
Derrière l'écran
Pseudo : sophia
Prénom : Sophie
Âge : 23 ans
Pays : France
Fréquence de connexion : dépend des semaines, en principe tous les soirs
Inventé ou scénario : Inventé
Comment avez-vous connu Corvus Corax : de partenaire en partenaire, je ne sais même plus où j'ai commencé xD
Commentaires : écrire ici
 
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Gif :
Race : Cuachag
Magie : nécromancie
Age : 286 ans
Statut : Mage de guerre, nécromancien
Avis sur la Chasse : il en rit chaque jour avec un mépris plus prononcé.

Style de combat : la magie bien sûr, mais il manie également l'épée et la dague au corps à corps, et maitrise le combat à mains nues.
Pseudo : sophia
Posts : 20
Points : 125
Avatar : Ben Schamma
Crédits : sophia

MessageSujet: Re: Dregas Zhaunil (terminée)  Sam 7 Juil - 13:55

   
Histoire

   

   

   

   Dregas a connu le jour dans une famille plutôt humble et qu’il qualifierait aujourd’hui de médiocre, ce qui en dit long sur la façon dont il considère actuellement les êtres qui lui ont donné la vie. Sa mère, de sang pur, aurait dû à ses yeux épouser un cuachag d’une semblable lignée mais parfois l’amour ne s’embarrasse pas de telle considérations. Son père, un guerrier farouche, aurait pu être parfait s’il n’y avait eu cette ombre dans son sang… le passage de la faiblesse humaine dans ses gènes, il y a des temps immémoriaux certes mais qui font ces détails que personne n’oublie jamais de rappeler aux concernés, chose qu’il n’est pas aisé de supporter la tête haute durant l’enfance.

De son père, Dregas apprit très tôt le maniement des lames et le combat au corps à corps, qu’il se fit force d’élever au rang d’art pendant toute son existence, à mains nues en s’aidant de la science anatomique que lui apporta plus tard l’étude de la magie, mais aussi aidé de l’épée courte ou de deux dagues. Mais bientôt, c’est un autre don qui se révéla, un don qui n’avait touché sa famille qu’il y a plusieurs générations : celui de la sorcellerie. Si le paternel l’avait destiné à la guerre, le destin en avait voulu autrement, mais ce n’est pas toujours lui que l’on suit de prime abord. Le jeune cuachag étudia au milieu du fracas des armes, entre deux chasses dans les bois putréfiés, avec difficultés d’abord puisque n’ayant aucun repère, aucun modèle à suivre dans sa famille. Qu’à cela ne tienne, autant apprendre seul, loin des regards inquiets de ses parents puisqu’à l’évidence la nécromancie n’est pas toujours bien vue, même chez les cuachags, aussi féroces soient-ils. Il est vrai qu’un accident peut si vite arriver… Et en terme d’accidents, tout ce qui peut arriver, doit inéluctablement arriver. Il suffit d’une épreuve pour les futurs guerriers, et d’une mauvaise situation dans laquelle plonger Dregas, pour que se déclenche la puissance de sa magie par l’absorption de l’énergie vitale de ses adversaires du moment. Tous n’en sortirent pas indemnes et si cela avait permis au jeune cuachag de surmonter l’épreuve, il était devenu évident qu’il avait besoin d’un mentor.

Le plus affecté en fut sans doutes son père, le plus réfractaire à sa magie – sans doutes une peur réminiscence de son humain d’arrière-grand-père – qui semblait l’associer à la façon la plus évidente de tricher face à la bravoure et aux seules capacités martiales ; mais n’est-ce pas cuachag que d’être fourbe ? Approché par la suite par un sorcier nécromant que sa mère avait convaincu, Dregas quitta le cocon familial pour suivre son maitre et enfin apprendre l’art de la magie, s’éloignant du camp non seulement pour la rigueur de ses études mais parce que la nécromancie nécessite parfois des sacrifices qu’il n’est pas toujours utile de montrer au grand jour. Et son maitre était quelqu’un de parfois extrême dans sa pratique, si bien que cela leva les interdits posés par les quelques valeurs de son foyer et balaya ses scrupules quant à la quête de la connaissance et du pouvoir.

Si bien que ce qui devait arriver un jour arriva : pour gagner les savoirs interdits que les anciens et les mentors cachent à leurs apprentis dans l’espérance que garder encore une quelconque utilité, il faut savoir faire des sacrifices. Et Dregas le fit, il versa le sang de son maitre pour lier son âme à lui le temps de lui arracher ses ultimes secrets. Sans joie, et sans état d’âme. Après quoi, le cuachag décréta que son apprentissage était terminé, restait à présent le devoir de se perfectionner. Il se rapprocha du campement et bien que quelques décennies eurent passé, la même joie étreignit sa mère en retrouvant son fils prodige, et la même méfiance se saisit du regard de son père face au nécromancien. Qu’était devenu son maitre qu’on n’avait plus revu parmi le clan depuis des semaines ? Voilà une question pertinente qui ne trouva pas de réponse.

La guerre s’empara alors du clan et l’on avait besoin de soldats pour grossir les rangs cuachags. Le devoir était de servir, surtout quand on jouissait déjà d’un entrainement aux armes et d’abord bien à contrecœur, Dregas s’engagea avec les autres. Et découvrit qu’il n’y avait pas de meilleur moyen que la guerre pour se créer un véritable charnier à expériences douteuses. C’est là, au milieu des conflits, du fracas des lames, des hurlements d’agonie, que Dregas devint un mage de guerre redoutable, relevant les morts pour en faire ses marionnettes pantelantes et affamées, ou avalant l’énergie de leurs ennemis pour alimenter ses propres sortilèges à faire froid dans le dos. Il n’y a pas meilleure énergie créatrice et destructrice que le sang versé encore bouillonnant de haine. Et il n’y a pas plus jouissif que de se servir de la souffrance d’autrui à ses propres fins.

Aussi étrange que cela puisse paraître et nullement par dépit, le cuachag trouva une compagne et tous deux s’installèrent en bordure du campement. Tuoryn, il l’aimait non pas parce qu’elle était une combattante ou une sorcière exceptionnelle, ou parce qu’on l’estimait plus belle qu’une autre, mais parce qu’au-delà du pouvoir qu’il avait acquis, elle le comprenait et l’appréciait, l’admirait pour ce qu’il était vraiment. Sans doute le seul être vivant qui en avait été jamais capable. Prêtresse et sage-femme, elle donnait la vie là où lui la volait pour donner la mort, et pourtant, jamais elle n’avait jugé ses actes comme mauvais ou condamnables, pire, elle y accordait sa curiosité et son oreille pour écouter les projets et aspirations de Dregas. Mais malgré ses talents, malgré ses prières et malgré la magie du cuachag, elle mourut en couches vingt ans plus tard, mettant au monde une petite fille qui elle, survécut tant bien que mal. Brisé, prostré, reclus dans sa peine, Dregas ne voulut plus rien entendre des dieux ni de la société dont les soins n’avaient été d’aucune aide, et éleva seul son enfant, Llorelyn. Une chose terrible et étrange que de prendre soin d’une si petite créature, la chair de sa chair, le sang de son aimée disparue qui, au fil des ans, se révéla si ressemblante à Tuoryn que c’en était parfois troublant.

Avec son étrange père, et bien qu’elle fut dépourvue du don de la sorcellerie, Llorelyn fut très complice, explorant avec lui, sans rechigner, les bois peu accueillants des cuachagss, apprenant à ses côtés suffisamment de connaissances en herboristerie pour espérer trouver meilleur maitre en la matière, bien que cela faisait ronchonner Dregas qui voyait d’un mauvais œil l’éloignement de sa fille, pourtant de plus en plus proche avec les années qui défilaient. Une chose nécessaire, à ce qu’on dit, que de couper le cordon… La seule chose qui pouvait le faire flancher, c’était que cela ferait plaisir à Llorelyn d’évoluer dans ce monde si normal, si banal, loin de leurs habituels compagnons morts-vivants, ces esclaves des plus serviables et polis aux chairs dévorées par les vers. Il aurait pu accepter ceci tout à fait si sa fille ne s’était trouvé un compagnon si vite et avec lequel elle se maria. Quoi, si tôt ? Ne l’avait-il pourtant mise en garde, elle si naïve qui devait à présent faire face à un monde nouveau et bien différent de ce qu’elle avait pu explorer en surface avec lui lors de leurs brèves incursions au campement cuachag. Cet étranger dans la vie de sa fille ne lui disait rien qui vaille, foi de papa ours.

Et comme pour confirmer cet instinct paternel, il fallut qu’un soir Llorelyn débarquât chez lui, en pleurs, le visage tuméfié, la peau parsemée d’hématomes alors même qu’il y a peu de temps encore elle annonçait un début de grossesse. Dire que la voir ainsi en détresse et apeurée provoqua la colère de Dregas n’est qu’un euphémisme. Une ire noire noya son esprit et s’il demanda qui était à l’origine d’une telle ignominie, au fond il en connaissait déjà la réponse. Il fut difficile de faire cracher le morceau à son enfant, car aussi bien que lui, elle savait qu’une fois fait, le cuachag irait traquer et trouver celui qu’elle avait épousé. Elle vint avec lui non sans essayer de le tempérer, s’accrochant vainement à son bras pour lui faire faire demi-tour. Mais en cette soirée, rien n’empêcherait Dregas de passer le pas de la porte de ce misérable ver de terre et de lui faire entendre ses quatre vérités. La porte fracassée annonça directement la couleur de la vive discussion qui s’ensuivit et qui très vite dérapa en pugilat. Le jeune cuachag s’empara d’une dague pour frapper Dregas au visage, récoltant là les cicatrices qui le défigurèrent jusqu’à aujourd’hui. Pour toute riposte, le nécromancien le repoussa, le cloua au mur avec les chaines qu’il forma de son propre sang et aspira son énergie vitale sous les yeux de Llorelyn. Celle-ci, plus horrifiée que jamais, le supplia d’arrêter mais Dregas n’écouta pas, il aspira jusqu’à la dernière goutte de vie de son gendre avant de relâcher son corps flasque pour l’abandonner à la pourriture, de même qu’il n’écouta pas Llorelyn quand elle honnit son nom et lui cracha toute sa peine et toute sa colère. Elle refusa de rentrer avec lui, de même qu’elle refusa de lui rendre visite dans les jours qui suivirent.

Jusqu’au matin où ses parents lui apportèrent son corps plus pâle que la mort. Seule sa robe au ventre maculé de sang permettait de deviner aisément ce qui s’était passé. L’on laissa Dregas à sa peine et à sa solitude, lui le monstre qui en pensant sauver la seule personne qui lui était encore chère, n’avait fait que la précipiter vers le trépas qu’elle s’était elle-même infligé. Créature honnie et maudite, qui sait, voilà ce qu’on récolte à frayer avec la mort… L’isolation, la seule présence de spectres du passé, pendant la décennie qui suivit jusqu’à présent, ne fit en tout cas que précipiter l’esprit du nécromancien vers la déraison, la folie de croire que ses expériences toujours plus dangereuses et plus immorales pourraient hypothétiquement le mener sur la voie d’un nouveau pouvoir, celui de véritablement ramener Llorelyn et Tuoryn. Le pouvoir que seul un être divin saurait être doté. Qu’importent les aiken sylvains, les pathétiques humains et tous les autres…

   
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t30-un-demi-elfe-n-est-plus-un-elfe http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t51-all-those-friendly-faces http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t52-keep-the-streets-empty-for-me
Gif : Admin pas content being like...
Race : Demi-aik
Age : 132 ans
Statut : Chasseur / Ermite
Avis sur la Chasse : Il hait aussi bien les hommes que la Faërie, mais ce n'est pas pour autant qu'il cautionne ces massacres.
De fait, il ne prendra les armes contre aucun de ces peuples et se sent bien mieux à l'écart de leurs querelles.

Style de combat : N'est pas un combattant, autant qu'il le peut se contente d'utiliser ses armes pour la chasse. Arc / Dague
Pseudo : Sieben
Posts : 454
Points : 156
DC : Fearghas McCóigreach / Daerrion'lyr Tsadeer
Avatar : Alexandre Astier
Crédits : Nekorse (dessin)

MessageSujet: Re: Dregas Zhaunil (terminée)  Sam 7 Juil - 14:05
Bienvenue à toi et bon courage pour ta fiche :D

C'est que le clan de Ranaghar va commencer à devenir sacrément conséquent mine de rien ^^

Je connaissais pas du tout ton avatar d'ailleurs, j'aime beaucoup en tout cas !

Et pour finir, bien sûr si tu as la moindre question ou quoi que ce soit n'hésite surtout pas à me contacter.



Présence réduite pour une durée indéterminée.

Out into the darkness peering, long I stood there wondering, fearing,
Doubting, dreaming dreams no mortal ever dared to dream before
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t30-un-demi-elfe-n-est-plus-un-elfe http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t51-all-those-friendly-faces http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t52-keep-the-streets-empty-for-me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Gif :
Race : Cuachag
Magie : nécromancie
Age : 286 ans
Statut : Mage de guerre, nécromancien
Avis sur la Chasse : il en rit chaque jour avec un mépris plus prononcé.

Style de combat : la magie bien sûr, mais il manie également l'épée et la dague au corps à corps, et maitrise le combat à mains nues.
Pseudo : sophia
Posts : 20
Points : 125
Avatar : Ben Schamma
Crédits : sophia

MessageSujet: Re: Dregas Zhaunil (terminée)  Sam 7 Juil - 17:54
Merci pour ton accueil
J'espère que ce personnage vous plaira (et les drows vaincront 8D)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Gif : “Là où va le serpent, un dieu le précède.”
Race : Demi-aik
Magie : Polymorpge
Age : 100 ans
Statut : Guerrière
Avis sur la Chasse : A dire vrai, elle ne sait guère quoi y penser, elle se demande pourquoi un tel carnage, elle se demande si elle devrait lutter mais d'une part, elle aime aussi les humains, enfin du moins sa mère.
Elle possède le meilleur de ses parents, combattante, protectrice et férocité au combat de son père et gentillesse, rebelle, souriante mais aussi l'intelligence de sa mère, elle est donc très partagé et se pose des questions tout en tentant d'y répondre elle même.

Style de combat : - Daggy sait parfaitement se battre avec deux longues lames, elle pratique les attaques silencieuse, la traque aussi et la chasse à la perfection grâce à son père qui lui a enseigné les techniques des assassins.

- Elle sait se battre à main nu, tirer à l'arc et ce rapidement sans soucis, sait se battre avec une seule épée aussi.

- Elle combine parfois ses combats en tant qu'aik avec sa magie, soit tout simplement donner un coup d'épée, se changer en anaconda par exemple, attaque, redevenir aik et reprendre l'épée et ceux tout ça rapidement.

- Agile, rapide, discrétion, bonne escaladeuse, pisteuse, merci le père.
Pseudo : Panda
Posts : 81
Points : 208
Avatar : Maria Amanda
Crédits : Me

MessageSujet: Re: Dregas Zhaunil (terminée)  Sam 7 Juil - 21:03
Bienvenue à toi cher nouveau Drow!





Budinas bardonA ulati, mon atron, A brogi'm cumbrogon!Exs tou' uradiu uorrobirt. Cenetlon clouision, Cauaron caleton. A blatu blande bitos biuon! A m' atriia, a ma helvetia!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t60-be-who-i-want-you-to-be-terminee http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t61-love-me-or-love-me http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t62-lets-play-i-m-gonna-win
Brad Murdoch
Gif :
Race : Humain
Age : 48 ans
Statut : Comte
Avis sur la Chasse : Un excellent moyen pour lui de détruire. Quoi, il fallait préciser son camp ?

Style de combat : L'utilisation des mots. Parfois ça peut être plus efficace qu'un poignard acéré. Mais il a aussi un poignard acéré dans sa manche et quelques fioles de poison, on ne sait jamais.
Pseudo : Megumi
Posts : 530
Points : 169
DC : Dunstan - Alak - Lobhach
Avatar : Aidan Gillen
Crédits : Solosand

MessageSujet: Re: Dregas Zhaunil (terminée)  Dim 8 Juil - 0:11
Et bonsouuuaaaaaar !

Comme d’hab j’arrive après la guerre mais que veux-tu, j’aime pas me salir.

Alors déjà bienvenue ! Encore un Drow pour venir grossir les rangs, ça commence à devenir intéressant !

Eeeeeet j’adore ton avatar. Genre J’ADORE. Et accessoirement je viens de lire le caractère de ton perso et j’aime beaucoup, j’apprécie de te lire en tout cas et la personnalité de ton perso est très prometteuse, j’ai deux drows à mon actif je suis sûr qu’on aura moyen de jouer ensemble.

Autrement, Eoh t’en a déjà parlé mais si tu as besoin d’info ou de quoi que ce soit d’autre (dans la limite du raisonnable) fais-le nous savoir, on est là pour ça ^^



Don't mind me, let me fool you so soon you'll be mine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t60-be-who-i-want-you-to-be-terminee http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t61-love-me-or-love-me http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t62-lets-play-i-m-gonna-win
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t30-un-demi-elfe-n-est-plus-un-elfe http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t51-all-those-friendly-faces http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t52-keep-the-streets-empty-for-me
Gif : Admin pas content being like...
Race : Demi-aik
Age : 132 ans
Statut : Chasseur / Ermite
Avis sur la Chasse : Il hait aussi bien les hommes que la Faërie, mais ce n'est pas pour autant qu'il cautionne ces massacres.
De fait, il ne prendra les armes contre aucun de ces peuples et se sent bien mieux à l'écart de leurs querelles.

Style de combat : N'est pas un combattant, autant qu'il le peut se contente d'utiliser ses armes pour la chasse. Arc / Dague
Pseudo : Sieben
Posts : 454
Points : 156
DC : Fearghas McCóigreach / Daerrion'lyr Tsadeer
Avatar : Alexandre Astier
Crédits : Nekorse (dessin)

MessageSujet: Re: Dregas Zhaunil (terminée)  Mar 10 Juil - 17:02
Uuuurgh j'étais persuadé d'avoir posté ce message un jour...

C'était juste pour dire qu'après lecture de ce caractère je suis vraiment très très curieux d'en savoir plus, c'est très intéressant uhuh :3



Présence réduite pour une durée indéterminée.

Out into the darkness peering, long I stood there wondering, fearing,
Doubting, dreaming dreams no mortal ever dared to dream before
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t30-un-demi-elfe-n-est-plus-un-elfe http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t51-all-those-friendly-faces http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t52-keep-the-streets-empty-for-me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Gif :
Race : Cuachag
Magie : nécromancie
Age : 286 ans
Statut : Mage de guerre, nécromancien
Avis sur la Chasse : il en rit chaque jour avec un mépris plus prononcé.

Style de combat : la magie bien sûr, mais il manie également l'épée et la dague au corps à corps, et maitrise le combat à mains nues.
Pseudo : sophia
Posts : 20
Points : 125
Avatar : Ben Schamma
Crédits : sophia

MessageSujet: Re: Dregas Zhaunil (terminée)  Sam 14 Juil - 15:28
Merci pour vos compliments à tous les deux **
Je regrette de tarder autant pour l'histoire, elle est bien entamée sur mon word et j'aurais dû la terminer ce week end, mais j'ai ma grand-mère qui est décédée cette semaine, ça va être compliqué de finir tout ça dans les temps u_u'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t60-be-who-i-want-you-to-be-terminee http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t61-love-me-or-love-me http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t62-lets-play-i-m-gonna-win
Brad Murdoch
Gif :
Race : Humain
Age : 48 ans
Statut : Comte
Avis sur la Chasse : Un excellent moyen pour lui de détruire. Quoi, il fallait préciser son camp ?

Style de combat : L'utilisation des mots. Parfois ça peut être plus efficace qu'un poignard acéré. Mais il a aussi un poignard acéré dans sa manche et quelques fioles de poison, on ne sait jamais.
Pseudo : Megumi
Posts : 530
Points : 169
DC : Dunstan - Alak - Lobhach
Avatar : Aidan Gillen
Crédits : Solosand

MessageSujet: Re: Dregas Zhaunil (terminée)  Sam 14 Juil - 17:44
Oula, condoléances et bon courage. Ne t’inquiète pas pour ta fiche prends ton temps et merci d’avoir prevenu ^^



Don't mind me, let me fool you so soon you'll be mine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t60-be-who-i-want-you-to-be-terminee http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t61-love-me-or-love-me http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t62-lets-play-i-m-gonna-win
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t30-un-demi-elfe-n-est-plus-un-elfe http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t51-all-those-friendly-faces http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t52-keep-the-streets-empty-for-me
Gif : Admin pas content being like...
Race : Demi-aik
Age : 132 ans
Statut : Chasseur / Ermite
Avis sur la Chasse : Il hait aussi bien les hommes que la Faërie, mais ce n'est pas pour autant qu'il cautionne ces massacres.
De fait, il ne prendra les armes contre aucun de ces peuples et se sent bien mieux à l'écart de leurs querelles.

Style de combat : N'est pas un combattant, autant qu'il le peut se contente d'utiliser ses armes pour la chasse. Arc / Dague
Pseudo : Sieben
Posts : 454
Points : 156
DC : Fearghas McCóigreach / Daerrion'lyr Tsadeer
Avatar : Alexandre Astier
Crédits : Nekorse (dessin)

MessageSujet: Re: Dregas Zhaunil (terminée)  Sam 14 Juil - 21:23
Mes condoléances pour ta perte également :/

Du coup comme l'a dit Brad, t'inquiète pas pour ta fiche et merci de nous avoir prévenus.

Par ailleurs je voulais m'excuser de mon côté également car comme tu pourras t'en rendre compte le forum traverse une passe un peu difficile en ce moment, nous restons présents mais voilà, je préfère la jouer franc jeu car je sais (et comprends) que ce genre de situations peut en rebuter certains.



Présence réduite pour une durée indéterminée.

Out into the darkness peering, long I stood there wondering, fearing,
Doubting, dreaming dreams no mortal ever dared to dream before
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t30-un-demi-elfe-n-est-plus-un-elfe http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t51-all-those-friendly-faces http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t52-keep-the-streets-empty-for-me
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Dregas Zhaunil (terminée)  
Revenir en haut Aller en bas
 
Dregas Zhaunil (terminée)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Corvus Corax RPG :: REGISTRE :: Highlanders Présents :: Fiches Validées-
Sauter vers: