Partagez | 
 

 Des retrouvailles pour le moins tendue [feat. Alwin Firyëal]

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t131-aliona-do-quar-fille-unique-du-chef-drow-alors-tremblez
Gif :
Race : Cuachag
Magie : Elémentaire: L'air et le Feu
Age : 82
Statut : Fille du chef des Cuachags / Geurrière
Avis sur la Chasse : En tant que Cuachag, je hais les humains surtout qu'ils ont tué ma mère alors, je suis contre eux. Je veux anéantir tous les humains tout comme je veux me venger d'Oberon qui m'a banni avec mon père du Royaume des Aiken.

Style de combat : C'est une excellente archer mais elle préfère bien souvent utilisé ses pouvoirs d'élémentaires. Elle se défends aussi pas mal au corps à corps
Pseudo : Iona
Posts : 52
Points : 145
Avatar : Evangeline Lily
Crédits : The Hobbit

MessageSujet: Des retrouvailles pour le moins tendue [feat. Alwin Firyëal]  Jeu 7 Juin - 0:04
Une elfe noire dans le Royaume des elfes
Quant le passé refait surface après de longue années.

 
Ce matin, la jeune rouquine s'était levé avant même que l'aube ne soit levé. Elle avait laissé un mot à son père disant:

"Bonjour Père, quant vous lirez, ce mot, je serai déjà loin. N'envoyez personne à ma recherche. Je sais que vous me l'avez interdit d'y retourner sans vous mais j'en ai besoin. Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de maman et je voulais retourner sous l'arbre où elle est enterrer, comme je le fais chaque année, depuis que nous avons été banni. Pardonnez moi, de vous en informer ainsi mais je sais que vous m'auriez dit non, si je vous aviez demander la permission de me rendre dans le Royaume des elfes.

Votre fille qui vous aime"


C'est donc ainsi que la jeune Drow se retrouva sur les routes. Vêtu d'un capuchon sur la tête pour cacher ses oreilles pointues, la jeune elfe noir pouvait passer pour une belle humaine avec sa longue chevelure rousse mais elle ne devait surtout pas montrer son visage qui l'aurait démasqué à cause de sa couleur grisâtre.

Après plusieurs heures de marches, elle arriva enfin à la lisière de la forêt du Royaume des Elfes alors que le soleil était au Zénith. Au loin, elle aperçut le Royaume qui l'avait vu naître et grandir durant des années avant qu'elle est fait le choix de tout quitter pour partir avec son père. Elle en détourna le regard pour s'enfoncer dans la forêt et trouva enfin l'arbre qu'elle cherchait. Celui-ci était plus isolé des autres et sur son écorce, on y avait gravé une lettre "E". Elle déposa une rose noir devant l'arbre avant de tomber à genoux. Là, elle lâcha enfin ses larmes qu'elle retenait lorsqu'elle était dans son clan. La premier enseignement de son père avait été de cacher ses sentiments en toute circonstances même si parfois Aliona avait du mal.

-Maman, les choses ont encore bien changer depuis ma dernière visite. J'adore mon père mais il sombre un peu plus dans la folie par moment, il me fait peur. J'aurai tant aimé que tu sois encore là. Peut-être que si tu n'étais morte tout ceci ne serai jamais arrivé. Papa n'aurait pas sombrer dans cette folie. Peut-être que si tu avait été là lorsqu'il a projeté de tuer son meilleur ami, le Roi Oberon, tu l'aurai arrêté, nous aurions fuit mais nous serions pas banni et je ne risquerai pas ma vie ainsi tous les ans pour te voir. Je suis devenue une elfe noire certes mais une part de l'elfe que j'étais autrefois est encore en moi. La preuve, mes cheveux et mes yeux sont restés de la même couleur que lorsque je vivais dans le Royaume des elfes alors que ma peau est devenu grise. Dans notre clan, je n'ai pas le droit de montrer mes sentiment mais tu me manques tellement et j'ai tellement besoin de toi. Tu m'as transmis tes pouvoirs mais celui du feu reste encore un mystère pour moi. J'aurai tant aimé que tu sois encore là pour m'aider.

Malgré les larmes qui ruisselait encore sur ses joues et la douleur qui transperçait son cœur, Aliona savait très bien qu'en revenant ici, elle signait son arrêt de mort mais peu lui importait, elle avait besoin de venir ici chaque année à cette date. Cependant, afin d'assurer ses arrières, la rouquine faisait comme même gravitait autour d'elle son élément de l'air. Malheureusement, son chagrin et sa douleur altérer fortement son pouvoir qui ne parvenait pas à tout détecter correctement.

 
propulsed by VANKA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t131-aliona-do-quar-fille-unique-du-chef-drow-alors-tremblez
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Aik
Age : 82 ans
Statut : Princesse des aiken
Avis sur la Chasse : Son objectif principal est de protéger son peuple qu'elle aime plus que tout, pouvoir régler toute cette histoire en évitant le plus possible de faire couler du sang. Toutefois, elle a de la difficulté à croire que les hommes puissent être aussi dangereux que le dit sa mère.

Style de combat : Elle évite de se battre le plus possible. Toutefois, lorsque nécessaire elle sait se défendre à l'aide d'une épée légère. Elle a un style de combat plus habile que bourrin.
Pseudo : Kariane
Posts : 14
Points : 30
Avatar : Liv Tylor
Crédits : n/d

MessageSujet: Re: Des retrouvailles pour le moins tendue [feat. Alwin Firyëal]  Lun 9 Juil - 1:07

Des retrouvailles pour le moins tendues

Il est toujours difficile de perdre qui nous soit proche et ce peu importe de quelle façon. Que ce soit de façon temporaire comme un voyage ou de façon permanente tel un trépas, cette personne nous manque.Certaines laissent un vide plus grand que d’autres il est vrai, mais cela nous affecte toujours d’une façon ou d’une autre. Il y a un moment déjà j’ai perdu une telle personne. C’était un départ soudain auquel je n’avais pas pu me préparer d’un proche qui m’était très chère et que j’espérais pouvoir garder à mes côtés le plus longtemps possible. Malheureusement, le destin, ou plutôt la décision que cette amie avait fait m’avait refusé ce cadeau. Rien que d’y penser mon cœur se serrait à chaque fois. Nous étions aussi proche qu’il se pouvait de l’être, passant pratiquement toutes nos journées ensemble. Nous nous comprenions si bien, nous connaissions tous les secrets et les envies l’une de l’autre. Lorsque sa mère est décédée, je l’ai supportée du mieux que j’ai pu, ne supportant pas de la voir souffrir autant. Toutefois, je n’ai pu empêcher l’inévitable et son père et elle ont pris une décision que je n’ai pu leur pardonner. L’homme avait tenté de tuer mon propre père, ce qui était une des plus hautes trahison et bris de confiance qu’il puisse exister. Leur famille avait toujours été près de la nôtre, comment avaient-ils pu nous faire ça? Après ce jour, mes parents refusaient que je m’approche à nouveau d’Aliona, m’expliquant qu’elle essaierait probablement de me faire du mal comme son père avait tenté de faire au mien. Si bien qu’elle est sortie de ma vie sans un dernier au revois… Son départ a laissé un vide dans mon cœur que personne d’autre n’a su remplir, aucun autre elfe n’arrivait aussi bien à me comprendre qu’elle autrefois. Tristement, je sais que celle que j’affectionnais autrefois n’existe plus. J’ai eu quelques échos de ce qu’elle et son père étaient devenus et cette pensée me donnait des frissons dans le dos à chaque fois.

Malgré mon amertume et ma colère pour ce qu’ils sont devenus aujourd’hui, je ne peux oublier les Do’Quar que je connaissais autrefois. C’est pour cette raison qu’à chaque année, à une date bien précise, je viens au pied d’un arbre où repose le corps d’une femme pleine de bonté pour qui je me souviens avoir éprouvé beaucoup de respect. Son époux et sa fille ayant déserté et tourné le dos aux nôtres, il fallait bien quelqu’un pour se souvenir d’elle et l’honorer. Elle ne méritait pas de mourir même si c’est malheureusement arrivé, mais je ne permettrais pas qu’elle soit oubliée. Normalement j’y allais au lever du soleil avant mes obligations, mais j’avais dû rester éveillée plus tard la veille et ne me réveilla donc pas aussi tôt que prévu. C’est donc avec un peu de retard comparé à mes habitudes que j’arrive près du lieu de la sépulture. Alors que j’approche du lieu, je discerne une silhouette au pied de l’arbre vers lequel je me dirige. Mes sourcils se froncent alors, autant par incompréhension que par méfiance. Qui pouvait bien être dans ce coin un peu reculé de la forêt et surtout pourquoi? J’hésite un moment à m’approcher ou non, après tout je ne suis pas très douée pour la défensive, mais ma curiosité me pousse à savoir quel elfe pourrait bien s’arrêter au lieu précis de ma visite. Ne voyant que le dos de l’individu, j’aperçois uniquement la chevelure rousse flamboyante. Par mesure de précaution, je mets la main sur la dague que je porte toujours à la taille par prudence, mais décide tout de même de continuer d’avancer discrètement pour éviter de me faire entendre et ainsi de faire fuir l’inconnu sans pouvoir l’identifier. Une fois rendue à distance de portée de voix, je m’immobilise sans retirer ma main de la poignée de mon arme. Je parle alors assez fort pour être entendue :

-Qui êtes vous? Et que faites-vous ici?


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t131-aliona-do-quar-fille-unique-du-chef-drow-alors-tremblez
Gif :
Race : Cuachag
Magie : Elémentaire: L'air et le Feu
Age : 82
Statut : Fille du chef des Cuachags / Geurrière
Avis sur la Chasse : En tant que Cuachag, je hais les humains surtout qu'ils ont tué ma mère alors, je suis contre eux. Je veux anéantir tous les humains tout comme je veux me venger d'Oberon qui m'a banni avec mon père du Royaume des Aiken.

Style de combat : C'est une excellente archer mais elle préfère bien souvent utilisé ses pouvoirs d'élémentaires. Elle se défends aussi pas mal au corps à corps
Pseudo : Iona
Posts : 52
Points : 145
Avatar : Evangeline Lily
Crédits : The Hobbit

MessageSujet: Re: Des retrouvailles pour le moins tendue [feat. Alwin Firyëal]  Dim 15 Juil - 16:46
J'ai lu, il y a un moment déjà ta publie mais j'ai attendu d'avoir un ordinateur pour te répondre. Aujourd'hui, je suis une étape plus précisément à Ottawa et je peux enfin te répondre.
Une elfe noire dans le Royaume des elfes
Quant le passé refait surface après de longue années.

Aliona avait toujours cette douleur lancinante dans la poitrine. C'est comme si un poignard était entrain de s'enfoncer dans sa poitrine. La jeune elfe noire se releva enfin mais au moment, où elle alla partir, elle entendit une voix dans son dos.

-Qui êtes vous? Et que faites-vous ici?

La Drow ferma les yeux en reconnaissant cette voix. C'était la dernière personne qu'elle avait envie de rencontrer et pourtant, elle n'avait pas le choix, elle alla devoir décliner son identité.

-Je suis une personne que vous avez fréquenté dans le passé. Une personne que vous avez bien connu et que vous considériez comme votre propre sœur.


La fille unique du chef des Drow se retourna pour faire face à son ancienne meilleure amie et à celle qui l'avait aider quand sa mère était morte. Elle laissa tomber son capuchon révélant sa peau grisâtre ainsi que sa chevelure rousse et ses yeux vert qui regardait Alwin avec froideur.

-Je suis ravie de vous revoir Princesse. Je pense qu'il est inutile de vous dire qui je suis mais par politesse, je vais le faire. C'est bien moi Aliona Do'quar. Quant à ma présence ici, je pense qu'elle est claire.

Aliona fronça les sourcils. Elle se demandait bien combien de temps,il lui restait avant que l'on s'aperçoive de sa présence.

-Et vous que faites-vous ici ?

L'ancienne elfe de lumière regardait autour d'elle peu rassuré. Ses yeux étaient rougis mais elle avait repris le contrôle de ses émotions et ainsi le contrôle totale de ses pouvoirs. Elle fit graviter l'élément de l'air autour d'elle afin de pouvoir s'enfuir si jamais des gardes ou bien d'autres gens arrivait.

-Je suppose que vous allez me dénoncer à votre chère paternelle. Allez y faîtes le.

Aliona regardait la princesse de lumière avec défit. Ce demandant si ce cœur d'artichaut allait sonner l'alerte ou bien si au contraire, elle allait tenter de lui parler pour la faire revenir. En effet, en détaillant bien la jeune elfe noire, on pouvait s'apercevoir que seul sa peau avait changé de couleur signifiant qu'une part de celle qu'elle était autrefois était encore présente en elle.
.

 
propulsed by VANKA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t131-aliona-do-quar-fille-unique-du-chef-drow-alors-tremblez
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Aik
Age : 82 ans
Statut : Princesse des aiken
Avis sur la Chasse : Son objectif principal est de protéger son peuple qu'elle aime plus que tout, pouvoir régler toute cette histoire en évitant le plus possible de faire couler du sang. Toutefois, elle a de la difficulté à croire que les hommes puissent être aussi dangereux que le dit sa mère.

Style de combat : Elle évite de se battre le plus possible. Toutefois, lorsque nécessaire elle sait se défendre à l'aide d'une épée légère. Elle a un style de combat plus habile que bourrin.
Pseudo : Kariane
Posts : 14
Points : 30
Avatar : Liv Tylor
Crédits : n/d

MessageSujet: Re: Des retrouvailles pour le moins tendue [feat. Alwin Firyëal]  Lun 15 Oct - 1:39

Des retrouvailles pour le moins tendues

La réponse que m’accorde l’inconnu à ma question me laisse perplexe. Je n’ai jamais été très proche d’une tonne de gens de façon très personne en raison de mon statut social assez particulier. À ma connaissance il n’y a qu’une seule personne que j’ai réellement considéré comme une sœur, mais cette femme est morte depuis longtemps à mes yeux. Malheureusement pour moi, quand l’étrangère se tourne vers moi cela ne fait que confirmer mes doutes que j’espérais de tout cœur être faux. Cette chevelure rousse et ces yeux émeraudes ne pouvaient appartenir qu’à une seule personne, celle que je pensais ne jamais revoir en cette vie. Cette hostilité que je vois dans son regard me crée un léger frisson que je dissimule aisément alors que j’essaie de garder ma contenance et mon assurance malgré la surprise que me cause sa présence ici. Une toute petite part de moi est heureuse de voir son ancienne meilleure amie, mais sa peau grise me rappelle qu’elle n’est plus celle que j’ai connu et qu’elle ne devrait en aucun cas se trouver en ces lieux. En effet, sa confirmation verbale de son identité est bien futile, il me serait impossible de ne pas la reconnaître et ce même si plusieurs siècles passaient. La raison de sa présence était claire? Vraiment? Bien entendu le fait qu’elle se trouve devant la tombe de sa mère était un indice, mais ce n’est pas suffisant pour moi. Je croyais qu’en quittant le royaume elle avait quitté tout sentiment, toute peine et tout remord. Je ne comprends donc pas pourquoi elle viendrait se recueillir. En quittant ces lieux elle avait renié les siens, incluant sa mère. Quand elle me renvoit la question sur la raison de ma présence, mes sourcils se froncent légèrement. Je n’agis pas réellement froidement face à elle, avec une certaine méfiance et incompréhension oui, mais je ne veux pas lui être hostile.

« Mes allées et venues ne te concernent pas, je suis ici en mon royaume et je peux m’y promener comme bon me semble. Toi par contre, tu n’as aucun droit de te retrouver en ces lieux.»

Je ne me gêne pas pour la tutoyer puisqu'elle est une vieille connaissance et que je n'ai aucune marque de respect à lui montrer. Sa remarque concernant mon père me vexe un peu dans mon orgueil. Elle s’adresse à moi comme si j’étais encore une enfant qui rapportait tout à son père .

«Je n’ai pas besoin de lui pour te chasser d’ici à ce que je sache. Toutefois pour pouvoir déterminer si tu es une réelle menace ou non j’ai besoin de savoir pourquoi tu es revenu dans le royaume que tu as renié.»

Il me faut avouer que j’ai aussi envie de le savoir par curiosité, voire même avec un peu d’espoir. Je sais que je ne devrais pas m’accrocher à une ancienne amitié qui est maintenant devenue une ennemie pour mon peuple, maisje ne peux oublier ce que nous avons partagé autrefois et ce qu’elle représentait pour moi à cette époque. Et puis, la couleur de ses cheveux et de ses yeux indiquaient qu’une partie de la Aliona que j’ai connu était encore là non?


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t131-aliona-do-quar-fille-unique-du-chef-drow-alors-tremblez
Gif :
Race : Cuachag
Magie : Elémentaire: L'air et le Feu
Age : 82
Statut : Fille du chef des Cuachags / Geurrière
Avis sur la Chasse : En tant que Cuachag, je hais les humains surtout qu'ils ont tué ma mère alors, je suis contre eux. Je veux anéantir tous les humains tout comme je veux me venger d'Oberon qui m'a banni avec mon père du Royaume des Aiken.

Style de combat : C'est une excellente archer mais elle préfère bien souvent utilisé ses pouvoirs d'élémentaires. Elle se défends aussi pas mal au corps à corps
Pseudo : Iona
Posts : 52
Points : 145
Avatar : Evangeline Lily
Crédits : The Hobbit

MessageSujet: Re: Des retrouvailles pour le moins tendue [feat. Alwin Firyëal]  Lun 15 Oct - 22:47
Une elfe noire dans le Royaume des elfes
Quant le passé refait surface après de longue années.

Même si elle ne le montrait pas et préféré adopté une attitude froide, Aliona était heureuse de revoir son ancienne meilleure amie. En effet, à ses yeux, elle était ce qui restait de son enfance ici. Elle était ce qui restait de meilleure dans la vie de la rouquine. Quant elle lui adressa la parole en la tutoyant, elle détourna un instant les yeux parcourus d'un frisson. Pourquoi cette réaction ? Tout simplement parce qu'elle avait eut soudain des souvenirs qui lui traversé l'esprit. Sa douleur revint encore plus fort et ses larmes menaçaient de couler à nouveau mais elle tentait à grande peine de les retenir.

-Mes allées et venues ne te concernent pas, je suis ici en mon royaume et je peux m’y promener comme bon me semble. Toi par contre, tu n’as aucun droit de te retrouver en ces lieux.

Sa réponse ne lui plus guère mais elle avait raison. Cependant Aliona n'avait pas formulé la bonne question. Elle se dit que pour avoir la réponse qu'elle attendait, elle allait devoir mieux formuler ses questions.

-Je n’ai pas besoin de lui pour te chasser d’ici à ce que je sache.

La jeune Drow ne put s'empêcher de rire doucement mais ce n'était pas le rire froid qu'elle arborait souvent non c'était son rire cristallin celui qu'elle avait autrefois. Elle se calma et en fixant son ancienne meilleure amie, elle hésita à la tutoyer mais elle décida que c'était peut-être une bonne chose.

-Tu es bien plus téméraires que dans mon souvenir Alwin. Cela dit c'est une bonne chose.

L'elfe de lumière continua de parler.

-Toutefois pour pouvoir déterminer si tu es une réelle menace ou non j’ai besoin de savoir pourquoi tu es revenu dans le royaume que tu as renié.

Sa phrase lui électrisa tout le corps. Elle croyait qu'elle était parti de son plein gré et qu'elle avait tourné le dos à son passé et surtout à sa mère.

-Je reviens ici chaque année à cette date. Je risque ma vie tous les ans, je le sais mais je ne parviens pas à oublier la femme qui est enterrée ici: Elerinna Do'quar. Une belle elfe rousse aux yeux vert émeraude, une élémentaire du feu et de l'air extrêmement doué et reconnus par ses pairs étant l'une des plus valeureuse guerrière.

Les larmes menaçaient encore plus de tombé. Elle détourna son regard afin de ne pas montrer sa douleur, afin de ne pas montrer l'une de ses plus grandes faiblesse. Elle fixa l'arbre où était gravé le "E" et continua de parler mais en on sentait bien sa souffrance puisque sa voix avait perdue en froideur.

-Cette elfe était ma mère. Je n'arrive pas à l'oublier, je n'arrive pas oublier que par ma faute, elle est morte.

Tout ceci remonté à bien loin et pourtant Aliona s'en souvenais comme si c'était hier. Sa mère était la seule chose qui faisait encore vivre la partie de lumière qui vit encore en elle. Cependant, elle pouvait sombré dans les ténèbres à tout moment car cette part de lumière était enfouis bien trop profondément en elle.

-Je ne parviens pas à oublié cette chaude journée d'été où pour crâner un peu, j'ai décidé que nous devions sortir du royaume. Nous n'étions pas très loin de chez nous certes mais nous étions en dehors des limites qui nous protège des humains. C'était idiot de ma part mais je voulais absolument te montrer ce que j'avais appris avec ma mère. Je voulais te montrer les progrès que j'avais fait.

Ayant toujours le regard vers l'arbre, la jeune "Princesse des Drows" retenait avec de plus en plus de mal ses larmes. En effet, sa mère était tout pour elle et elle était la cause de sa douleur. A cet instant, Aliona redevenait la jeune elfe de lumière qu'elle avait été dans le passé, en oubliant bien entendu sa peau grisâtre.

-Seulement voilà sans s'en rendre compte, on s'est aventuré un peu trop loin de nos frontières. Alors que je te montrais mes prouesses avec mon élément de l'air, des humains nous ont surpris et à cause de nos oreilles pointues, cela ne faisait aucun doute sur l'origine de notre race. Le problème, c'est qu'ils se sont dirigés vers nous. Nous n'étions pas de taille à lutter face eux puisque nous étions à cette époque là que deux jeunes elfes encore en apprentissage, moi je maniais assez mal mes pouvoirs et toi, tu savais à peine te servir d'une dague alors qu'ils étaient une dizaine. J'ai réussi avec mon élément de l'air à envoyer un message à ma mère mais en attendant, il fallait nous défendre. Malgré le faites que je maîtrise assez mal mes pouvoirs, je suis parvenue à nous défendre en érigeant une sorte de dôme de vent qui nous protégeait de leur flèche.

Toutes résistance venait de partir alors que la rouquine tourna son regard vers celle qui fut jadis sa meilleure amie, ses larmes coulaient à flot sur ses joues. Elle repris la parole d'une voix plus basse et bien moins froide qu'auparavant.

-Ma mère est finalement arrivé. Elle nous a ordonné de fuir. C'est ce que nous avons fait en la laissant assuré nos arrières. Je t'es laissé au château et j'ai accouru prévenir mon père. Nous nous sommes précipité tout les deux à l'endroit où nous avions laissé ma mère. Ils y avait plein de corps partout et assise contre un arbre, ma mère agonisait une flèche dans le cœur. Elle les avait tous tué pour nous sauver mais cela allait lui coûter la vie. En effet, elle s'est éteinte sous mes yeux dans les bras de mon père. C'est à ce moment-là que mon père a sombré dans les ténèbres mais pas moi. Non, mon cœur était encore innocent et pur comme le tien.

Sa douleur, sa tristesse et sa colère fit surface en elle. En brasant tout son cœur. Le vent qui gravitait autour d'elle se fit plus fort et sa capuche se rabattit sur sa longue chevelure rousse. Elle voulu disparaître avec l'élément de l'air mais à cause de son état, elle ne parvint juste qu'à tomber assise contre l'arbre où était gravé le "E". Aliona laissa tombé sa capuche et tenta de calmer le flot de larmes qui coulait toujours.

-Je n'ai pas renié les miens, du moins pas à ce moment là. Quant mon père a voulu tuer le tiens, j'ai été horrifié et soulager qu'il n'y soit pas parvenus. Cependant, je savais que l'irréparable venait d'être commis et que mon père connaîtrais la mort, s'il restait ici. Il s'est enfuie avec quelques elfes qu'il avait rallié à sa cause, en me laissant seul avec Opélia,une jeune elfe qui m'a caché pendant une semaine. Je voulais te voir pour discuter avec toi, j'étais perdu et j'avais besoin d'aide. Seulement voilà, on m'interdisait l'accès au château. Ensuite quand je t'es aperçu seul dans les jardins, je suis venue te parler. Tu m'as dit de partir et tu m'as craché au visage que j'étais une traîtresse. Ce qui n'était pas vrai. Nous ne sommes pas responsable des actes commis par ses parents. Pourtant on me rejeté parce que mon père avait trahi notre Roi. J'ai alors du prendre la décision la plus terrible qui soit. J'ai décidé de m'enfuir et d'oublier mon passé. Quelques jours après, mon arrivée chez les Drows mon cœur c'est endurci et ma peau est devenue grise. Malheureusement, n'ayant jamais fait le deuil de ma mère mes cheveux sont restés roux et mes yeux vert émeraude comme ceux de ma mère. Selon mon père, c'est à cause du faites que je n'arrive pas à oublier mes souvenirs d'enfance et à me faire à l'idée que je ne reverrai jamais ma mère. Il dit que mes cheveux roux et mes yeux vert sont la preuve vivante que l'elfe de lumière que j'étais autrefois, n'est pas totalement morte. Il dit qu'une part de celle que j'était réside encore au plus profond de moi.

D'un revers de main, elle s'essuya les joues. Elle ne comprenait pas pourquoi, elle se livrait autant mais cela lui faisait un bien fou. Dans le clan des Drows, elle devait en permanence cachait ses sentiments et sa vraie nature.

-Je n'ai pas renié mon royaume, c'est lui qui m'a renié. Je n'ai pas abandonné ma meilleure amie, c'est elle qui m'a abandonné.

Elle avait murmuré ces dernières phrases d'une voix étouffé mais parfaitement audible. Assise contre l'arbre, la cuachag souffrait comme jamais. Pour la première fois depuis bien longtemps, elle laissait à nouveau la douleur la submerger. Dans l'état, où elle était, elle n'était clairement pas une menace et elle était incapable de se défendre. Tout cela n'aurait pu être qu'une ruse mais au vu de son comportement et de ce qu'elles avaient vécu ensemble, Alwin pouvait bien sentir que tout cela ne pouvait pas être une simple comédie. Elle parevenait à sentir la vraie douleur de son ancienne meilleure amie, de celle qu'elle considérait autrefois comme une soeur de cœur.
.

 
propulsed by VANKA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t131-aliona-do-quar-fille-unique-du-chef-drow-alors-tremblez
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Des retrouvailles pour le moins tendue [feat. Alwin Firyëal]  
Revenir en haut Aller en bas
 
Des retrouvailles pour le moins tendue [feat. Alwin Firyëal]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réglage du PC pour consommer moins
» Elvia&Gab •• Des retrouvailles pour le moins royales
» Une ONG pour le moins raciste
» Militaires 3/3
» Un entrainement pour le moins... foudroyant! [pv Buster]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Corvus Corax RPG :: HIGHLANDS, ECOSSE :: Forêts :: Royaume Aik-
Sauter vers: