Partagez | 
 

 Sàiste ¤ Songe d'une nuit d'automne

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Sàiste ¤ Songe d'une nuit d'automne  Mer 16 Mai - 21:38

 
Sàiste Fogharail

And pluck till times and times are done, The silver apples of the moon, The golden apples of the sun...


 
Avatar : Paul Spitzyn
Nom : Sàiste
Prénom : Fogharail
Âge : 19 ans

Race : Humaine
Sorcier, si oui préciser magie : Elémentaliste (Terre ~ Eau)

Statut : Herboriste

Membre d'une guilde : /

Avis sur la Chasse : La Chasse est une aberration à ses yeux. Chérissant les anciennes croyances et prisant la nature comme coeur de toute divinité, Sàiste considère toute forme de hiérarchie établie entre les peuples comme une violation de ce qu'il y a de plus sacré. La cruauté aveugle dont le duché fait preuve dans sa persécution, tout comme la violence sanguinaire que déploie l'Inquisition au nom de dogmes assassins, lui fait purement horreur. Quoiqu'elle ne le clame pas haut et fort et ne le montre pas ouvertement, Sàiste voue une aversion profonde à ceux qui les premiers proclamèrent la Chasse.


 
Caractère


Enfant, Sàiste privilégiait le murmure des rivières et les flots de bruyère à la compagnie des autres de son âge. Jugée trop discrète étant petite, elle s'est au fil du temps émancipée de son silence pour se joindre plus volontiers aux autres, qu'il s'agisse des jeunes lavandières du bourg ou des bardes dont elle aime écouter les balades au détour d'une venelle. Toutefois, l'herboriste reste pertinemment consciente des risques que renferment rumeurs et préjugés en ces temps dangereux, et prend grand soin de mener une vie qui ne saurait en rien lui être reprochable. Du moins, en surface... Car loyale aux croyances auxquelles sa mère comme sa grand-mère l'ont initiée, Sàiste loue en secret des dieux aux noms interdits et nourrit, avec ferveur, un culte à la Déesse qui ne manque jamais d'ourler ses lèvres d'un sourire dès lors que point la Lune. Les racines de son pouvoir lui sont si nébuleuses qu'elle caresse rêveusement l'idée d'avoir un guide pour mieux les comprendre et les exploiter, mais la situation est telle que trouver un maître qui l'initierait mieux à sa propre magie lui paraît impensable.

Si son échoppe d'herboriste la pousse à arborer le sourire avenant d'une commerçante, la jeune fille chérit pourtant plus que tout les moments de calme parfait qu'elle passe en soirée avec sa grand-mère, ou les longues marches solitaires qu'elle entreprend pour mener ses cueillettes à bien. L'eau et la terre, dans toutes leurs merveilleuses myriades de forme, parlent un langage qu'elle comprend mieux que celui des humains, toujours biaisé, trop rarement doux. Sàiste se méfie d'ailleurs particulièrement des hommes, dont le cocon de femmes de sa famille ne lui a jamais prodigué bon écho ; l'abandon qu'a vécu sa mère et la disparition de son géniteur, comme les manières grossières de ceux qu'elle voit rôder près des tavernes en réclamant les faveurs payantes de filles de passage, suffit à l'inciter à la prudence auprès de la gent masculine.

Sa réserve naturelle fond toutefois à la flamme d'un sourire sincère, d'une parole bienveillante, d'une chanson - trésors précieux trop rares ces derniers temps, qu'elle s'évertue à aimer d'autant plus lorsqu'ils se présentent. Son sourire, une fois qu'il infuse la brume grise de ses iris, semble un mystère indéchiffrable trahissant un secret connu d'elle seule ; car hormis auprès de sa grand-mère, elle ne se confie pas, et si elle recueille volontiers les confidences des autres, les siennes ne se déverrouilleront qu'à grand prix.

Malgré sa condition modeste, Sàiste possède une fierté qui l'amènera à ne jamais se plaindre et ne jamais rompre, qu'importe la tempête, à l'image du roseau dont elle possède la finesse déliée. Son ardeur à vivre transparaît dans chacun de ses gestes, sa droiture, son menton haut, son rire qui couve comme braise et illumine la pièce où il résonne comme un défi à la pénombre ambiante. La Chasse et les mesures adoptées par l'Inquisition ne sont toutefois pas sans l'effrayer, et elle regrette souvent, lorsqu'elle rêve à la Lune, de ne pas pouvoir s'enfuir en tenant la main parcheminée de sa grand-mère jusqu'à des terres sauvages où ne règnent que les lois les plus naturelles. Des terres, peut-être, où savourer le sucre noir des mûres en dénouant ses cheveux pour les laisser flotter au vent, aussi libres qu'elle le serait.. Car il y a quelque chose de sauvage en elle, d'indocile, qui n'attend que de s'éveiller et de défendre l'harmonie dont elle rêve.


 
black pumpkin



 

 
Derrière l'écran
Pseudo : Anne
Prénom :  
Âge : 27 ans
Pays : France
Fréquence de connexion : Quotidienne
Inventé ou scénario : Inventé
Comment avez-vous connu Corvus Corax : Par le biais d'une publicité sur un groupe Facebook, j'en ai aussitôt aimé l'univers et l'atmosphère.
Commentaires : Il me tarde de pouvoir écrire parmi vous !
 
black pumpkin




 

   
Histoire

   

   

   


L'entêtant parfum qu'exhalaient à la brise les grappes de fleurs blanches saturait la nuit fraîche, grisant le coeur aussi profondément que l'hydromel enivrait les esprits. Aux lueurs ambrées dont les flammes sauvages et secrètes d'un feu de Beltane embrasaient des bosquets d'aubépine, les sourires des danseurs prenaient des allures folles de liberté. Nul n'entendit les soupirs saccadés qu'une brise tiède emporta comme pour en taire les échos scandaleux, et seul l'arc acéré d'un croissant de Lune semblait se faire témoin des deux corps enlacés. Tout autour d'eux, l'obscurité fleurait bon la douceur vagabonde qu'un pommier esseulé diffusait alentours, bruissant de toutes ses feuilles en recueillant les promesses murmurées sous sa protection. Lorsque les soupirs s'apaisèrent, lorsqu'il remit ses bottes, lorsqu'elle lissa ses jupes, la veille de Mai portait l'espoir que leur union demeure aussi discrète que les réjouissances païennes auxquelles ils retournèrent s'adonner.

Mais il ne devait pas en être ainsi. Lorsqu'il partit en mer sans plus d'espoir de noces, sans qu'il y en ait même jamais eu, lorsqu'elle sanglota toute sa peine sur les genoux de sa mère, tressaillirent en son ventre les tous premiers frissons d'une nouvelle vie. Elles eurent beau prier la Déesse et consulter au bout d'un chemin tortueux l'art clandestin d'une avorteuse, l'enfant était déjà trop bien enracinée pour l'arracher à la chaleur du ventre où elle s'était nichée ; et le ventre gonfla, s'arrondit chaque mois, jusqu'à se parer de rondeurs dignes d'une Lune pleine.

Sàiste naquit. Sàiste, c'était son nom... celui que sa mère avait chuchoté de lèvres baignées de sueur, les cuisses encore tremblantes d'épuisement. Sàiste. "Sauge", en gaélique, pour apporter par son nom sur cette minuscule petite fille la protection des dieux. Elle en aurait besoin, songeait la toute nouvelle grand-mère en enveloppant de langes l'enfant qu'elle remit aux bras maternels. Personne dans ce village n'offrirait aucune bienveillance à ce bébé et à la femme qu'elle deviendrait, pas plus qu'aucun d'entre eux n'avait regardé la grossesse d'un bon oeil. L'enfant qui apaisait sa faim au sein tendu de lait que sa mère lui offrait avait bouleversé la réputation de cette famille et attiré sur les deux femmes une réprobation hostile, mais elle n'inspirait rien au creux de leur maison qu'un amour infini. Aucune vie ne naissait par hasard si la Déesse en avait créé l'étincelle.

¤

Pourtant, si profond soit l'amour, il ne protégea pas d'une aversion grandissante la chaumière où toutes trois vivaient. L'épouvantable situation de cette fille mère, s'étant livrée aux plaisirs de la chair en dehors du mariage, était un déshonneur que bien des villageois jugeaient trop dégradants pour y allouer leur charité chrétienne. Même la solidarité des autres femmes du hameau leur fut refusée, à coups blessants de regards trop fuyants, de chuchotis réprobateurs et sourcils froncés.
L'atmosphère en devint si suffocante qu'armées de leurs seules et maigres possessions, les deux femmes et l'enfant quittèrent le cocon familial qui avait accueilli bien des générations pour des terres plus lointaines, où l'anonymat leur garantirait une vie dénuée de reproches où pourrait poindre un peu de joie. Les sentiers d'un nouveau hameau recueillirentt leur errance, et le quotidien se tissa d'une modestie qui n'évita la pauvreté que grâce à des travaux de couture, et l'expérience de sage-femme que la grand-mère de Sàiste prodiguait au village.

Sàiste a été élevée dans le secret des mystères qui enveloppent ces dieux que trop voudraient croire oubliés. Nourrie à ces contes et légendes qui ne relèvent pour beaucoup que de l'imaginaire, elle a dès son plus jeune âge accepté et reconnu comme étant bien réelles toutes ces formes de vie que sa mère comme sa grand-mère lui ont appris à respecter.

La vie paisible qu'elles s'efforcèrent toutes trois de tisser s'effilocha pourtant d'accrocs, qui achevèrent de la découdre au fil des ans. En ces temps sombres de suspicion précipitée, que deux femmes puissent se forger seules un quotidien sans réquisitionner les compétences d'un homme fit souffler sur leur toit les rumeurs menaçantes de sorcellerie ; et le torrent roux sombre qui fuguait du fichu de Sàiste quand d'aventure le vent d'Ecosse jouait avec ses cheveux n'arrangea rien, pas plus que sa tâche de naissance, visible sur la nuque. Les tâches de rousseur se mirent à consteller tant son nez retroussé que ses pommettes saillantes, et devant les regards soucieux qu'elle récoltait dans son sillage, la mère de l'enfant comme la matriarche nouèrent en tresses serrées les cheveux roux au creux de son fichu pour paraître aussi sage qu'elle le devait, et l'implorèrent de ne jamais faire montre devant d'autres yeux que les leurs des plantes qui, disait Sàiste, lui chuchotaient leurs noms.

Car il n'y eut nul besoin d'aucune leçon pour que la jeune fille fasse siennes les connaissances qui germaient au profond de la terre et s'épanouissaient le long des Highlands escarpés. Il lui suffit de caresser une plante du bout des doigts pour en connaître instinctivement toutes les propriétés, de poser la paume de sa main contre l'écorce ancestrale d'un arbre pour deviner des bribes floues et nébuleuses des souvenirs qu'il avait engrangés. A de rares occasions encore, qui l'ont chacune laissée pétrie de fatigue, quelque plante condamnée revenait à la vie à son seul contact. Ces petites expériences sont de tous temps restées connues des trois femmes uniquement, quoique l'avenir devait appeler Sàiste à en faire un usage plus fréquent.

Le fragile équilibre gagné à force d'amour et de persévérance finit par voler en éclats lorsque Sàiste parvint à l'orée de ses dix-sept ans. L'hiver avait cette année-là giflé le pays d'une rigueur effroyable, et le maigre confort que leur chaumière offrait ne préservait que trop peu de chaleur pour combattre le froid, glacial, sifflant, qui s'infiltrait en gémissant au travers la moindre fissure. La mère de Sàiste, qui partit e en s'arqueboutant contre les frimas assister une femme en couches en lieu et place de l'aînée de leur famille, ne récolta pour prix de son assistance qu'une fièvre fulgurante qui la ballotta de frissons en délires jusqu'à son dernier souffle.

C'était sa punition, murmura le village, pour n'avoir pas pu sauver le bébé qu'elle était venue accoucher. Ne méritait-elle d'ailleurs pas ce châtiment, elle qui s'était installée ici en menant sur ses pas l'enfant solitaire, marquée d'une tâche de naissance, qui s'isolait plus volontiers dans la nature qu'elle ne joignait jamais les autres de son âge ?  

La neige avait couvert d'un blanc linceul le monticule qui restait pour seule trace de l'existence d'une mère chérie lorsque Sàiste et sa grand-mère quittèrent de nouveau ce village. Un perce-neige jaillit du manteau immaculé depuis les doigts de la jeune fille tandis qu'elle esquissait un volte-face, rabattant le flot de ses cheveux sous son fichu comme pour rassurer sa mère par-delà la mort. L'envie la démangeait pourtant de les laisser voleter libre et éclabousser jusqu'à sa nuque, comme un cri de liberté qui desserrerait le carcan de conventions qui la suffoquaient trop.

Prêtant la jeunesse de son bras à sa grand-mère pour reprendre la route vers un avenir encore flou, Sàiste se sentait pourtant intérieurement le dos tout aussi courbé de douleur que son aînée. La perte de sa mère alourdissait d'un chagrin lancinant le moindre de ses battements de coeur, et elle aurait volontiers sacrifié quelques uns des siens pour rappeler à la vie la main qui avait toujours retenu ses chutes, les bras qui avaient apaisé ses peines. Pourtant il était encore une main, un peu plus parcheminée, qui l'accompagnait sans faillir vers les aubes à venir.

Lorsque Sàiste et sa grand-mère s'établirent à Eaglesham, en bordure du bourg, elles convinrent d'attribuer les connaissances de la jeune fille sur les propriétés des plantes à un ancien apprentissage auprès d'un maître herboriste ; ainsi la nouvelle commença de se diffuser par les venelles tortueuses : une herboriste s'était établie, accompagnée d'une sage-femme accomplie. La pitance fut bien maigre les premiers temps, et les pommettes de Sàiste s'effilèrent, sa taille s'affina, avant que leur foyer ne commence à prospérer ces derniers mois.

Leur installation précaire au sein d'une ville de plus grande ampleur que les petits hameaux qu'elles avaient jusque là connus reste toutefois à ce jour l'une de leurs plus grandes insécurités. Si la foule des grands bourgs garantit un certain anonymat, elle se révèle depuis la chasse aux créatures magiques et à cause d'une Inquisition démente une menace potentielle, que Sàiste comme sa grand-mère pressentent chaque jour. Il ne fait pas bon vivre dans un cercle de femmes, connaître les simples et posséder une tâche de naissance par le temps qui courent... Cela n'atténue en rien ni les croyances ni la dévotion des deux femmes, que les mesures prises par le duché d'Eaglesham révoltent. Les traditions qu'elles prisent et honorent envers et contre tout resteront les leurs en dépit des dogmes les plus cruels et des persécutions.

   
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Falicia
Race : Aik
Age : 210
Statut : Vagabonde
Avis sur la Chasse : Ils chassent ce qu'ils ne comprennent pas... Ils ont peur de nous voilà tout. S'il faut me défendre je le ferais, mais le plus possible j'évite les conflits. Je n'accepte pas cette violence gratuite....

Style de combat : Dague en corps à corps
Pseudo : Falicia
Posts : 166
Points : 0
DC : Erifra Solnor
Avatar : .
Crédits : ChubyMi

MessageSujet: Re: Sàiste ¤ Songe d'une nuit d'automne  Jeu 17 Mai - 6:09
Ouiiiiii bienvenue à toi parmis nous :D
Hâte de voir la petite histoire et le caractère de la demoiselle ! J'adore l'image en tout cas :3

N'hésite pas à demander de l'aide si besoin, nos admins te feront un plaisir d'y répondre :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t60-be-who-i-want-you-to-be-terminee http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t61-love-me-or-love-me http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t62-lets-play-i-m-gonna-win
Brad Murdoch
Gif :
Race : Humain
Age : 48 ans
Statut : Comte
Avis sur la Chasse : Un excellent moyen pour lui de détruire. Quoi, il fallait préciser son camp ?

Style de combat : L'utilisation des mots. Parfois ça peut être plus efficace qu'un poignard acéré. Mais il a aussi un poignard acéré dans sa manche et quelques fioles de poison, on ne sait jamais.
Pseudo : Megumi
Posts : 530
Points : 169
DC : Dunstan - Alak - Lobhach
Avatar : Aidan Gillen
Crédits : Solosand

MessageSujet: Re: Sàiste ¤ Songe d'une nuit d'automne  Jeu 17 Mai - 10:50
Et bienvenue à toi !

Booon alors ! J'aimerais déjà te dire que je suis assez intrigué par ce que tu nous réserve, en tout cas le personnage a l'air très intéressant ! Bon okay, je vais la faire moins dans la retenue, j'ai méga hâte (peut être pas autant que quelqu'un que je connais uhuh) de voir ta fiche complétée !

Si tu as la moindre question, n'hésite pas à traîner du coté de mes MPs ou de la ChatBox, passe y faire un coucou à l'occasion ;)




Don't mind me, let me fool you so soon you'll be mine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t60-be-who-i-want-you-to-be-terminee http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t61-love-me-or-love-me http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t62-lets-play-i-m-gonna-win
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t30-un-demi-elfe-n-est-plus-un-elfe http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t51-all-those-friendly-faces http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t52-keep-the-streets-empty-for-me
Gif : Admin pas content being like...
Race : Demi-aik
Age : 132 ans
Statut : Chasseur / Ermite
Avis sur la Chasse : Il hait aussi bien les hommes que la Faërie, mais ce n'est pas pour autant qu'il cautionne ces massacres.
De fait, il ne prendra les armes contre aucun de ces peuples et se sent bien mieux à l'écart de leurs querelles.

Style de combat : N'est pas un combattant, autant qu'il le peut se contente d'utiliser ses armes pour la chasse. Arc / Dague
Pseudo : Sieben
Posts : 454
Points : 156
DC : Fearghas McCóigreach / Daerrion'lyr Tsadeer
Avatar : Alexandre Astier
Crédits : Nekorse (dessin)

MessageSujet: Re: Sàiste ¤ Songe d'une nuit d'automne  Jeu 17 Mai - 16:14
Bienvenue à toi !

Bon courage pour ta fiche, comme l'a dit Brad si tu as la moindre question on est à ta disposition, n'hésite pas ! (Même si je suis plus sympa que lui)



Présence réduite pour une durée indéterminée.

Out into the darkness peering, long I stood there wondering, fearing,
Doubting, dreaming dreams no mortal ever dared to dream before
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t30-un-demi-elfe-n-est-plus-un-elfe http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t51-all-those-friendly-faces http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t52-keep-the-streets-empty-for-me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Xi Zhao Hua
Gif :
Race : Humain
Magie : illusionnist
Age : 49
Statut : Mage voyageur et Artiste de rue
Avis sur la Chasse : Xi ne comprend pas le concept de la Chasse, à vrai dire il ne fait pas la différence entre les Aiken, les Cuachags, les Bodachan, les Ashray, etc...
Pour lui, s'il voit une "personne" en danger, peu importe sa race, Il sera le premier à foncer pour aller sauver cette "personne".


Style de combat : Xi utilise un style de combat qu'il appelle le Tai-Chi-Chuan utilisant tous ses parties de son corps et son bâton de Mage pour frapper ses adversaires même si personne ne sait ce que ça veut dire, Il a déjà prouvé que son style est très efficace surtout contre des ennemis armés. Xi combine son style de combat avec sa magie d'illusion pour désorienter ses adversaires. Il ne met jamais de coup mortel Car selon Lui toutes les vies sur terre sont précieuses.

Pseudo : Xi Zhao Hua (羲趙华)
Posts : 62
Points : 13
Avatar : Jackie Chan
Crédits : LE ROYAUME INTERDIT

MessageSujet: Re: Sàiste ¤ Songe d'une nuit d'automne  Jeu 17 Mai - 18:02
歡迎 (Huānyíng) [Bienvenue] !!

Très Jolie avatar !
Hâte de lire ton histoire !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Sàiste ¤ Songe d'une nuit d'automne  Sam 19 Mai - 11:52
Merci à tous pour vos gentils mots, j'essaye de profiter du long week-end pour boucler ma fiche dans les jours qui suivent ! C'est vrai que j'ai eu un coup de coeur pour cet avatar, il faisait fort écho à ma passion secrète pour les rousses.. ! Contente qu'il vous plaise ^^

Et je dis ça, je dis rien, mais je crains qu'Eoh soit potentiellement le plus sympa puisque j'ai cru le voir poster du Omnia dans le flood... A ce propos, Eoh ; si tu me dis qu'en plus tu aimes Faun et Wardruna, je t'enlève au fin fond des bois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t30-un-demi-elfe-n-est-plus-un-elfe http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t51-all-those-friendly-faces http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t52-keep-the-streets-empty-for-me
Gif : Admin pas content being like...
Race : Demi-aik
Age : 132 ans
Statut : Chasseur / Ermite
Avis sur la Chasse : Il hait aussi bien les hommes que la Faërie, mais ce n'est pas pour autant qu'il cautionne ces massacres.
De fait, il ne prendra les armes contre aucun de ces peuples et se sent bien mieux à l'écart de leurs querelles.

Style de combat : N'est pas un combattant, autant qu'il le peut se contente d'utiliser ses armes pour la chasse. Arc / Dague
Pseudo : Sieben
Posts : 454
Points : 156
DC : Fearghas McCóigreach / Daerrion'lyr Tsadeer
Avatar : Alexandre Astier
Crédits : Nekorse (dessin)

MessageSujet: Re: Sàiste ¤ Songe d'une nuit d'automne  Sam 19 Mai - 12:28
Ha la vache, depuis le tel il était pas visible mais effectivement il est sublime ! J'avais même pas capté sur la miniature que ce n'était pas une photo. (Et vive les roux.sses )

(Moi, écouter / poster du Omnia ? Quand on voit l'avatar de la Princesse elfe et qu'on sait que le premier avatar proposé pour Puck est Steve Van der Harten ? Que leur parfaite reprise de The Raven est un peu comme l'hymne du forum pour moi ? ... nooooooon jamais.)
Ma très chère, je pense qu'il est bon de te prévenir que lorsqu'il est question de pagan folk j'ose me considérer comme pas trop mauvais connaisseur hehe. Et puis bon, si Sieben est devenu mon pseudo sur le net autant dire que Faun et Subway to Sally n'y sont pas étrangers du tout hehe.
(Pis Wardruna pour la concentration c'est nickel.)



Présence réduite pour une durée indéterminée.

Out into the darkness peering, long I stood there wondering, fearing,
Doubting, dreaming dreams no mortal ever dared to dream before
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t30-un-demi-elfe-n-est-plus-un-elfe http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t51-all-those-friendly-faces http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t52-keep-the-streets-empty-for-me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Xi Zhao Hua
Gif :
Race : Humain
Magie : illusionnist
Age : 49
Statut : Mage voyageur et Artiste de rue
Avis sur la Chasse : Xi ne comprend pas le concept de la Chasse, à vrai dire il ne fait pas la différence entre les Aiken, les Cuachags, les Bodachan, les Ashray, etc...
Pour lui, s'il voit une "personne" en danger, peu importe sa race, Il sera le premier à foncer pour aller sauver cette "personne".


Style de combat : Xi utilise un style de combat qu'il appelle le Tai-Chi-Chuan utilisant tous ses parties de son corps et son bâton de Mage pour frapper ses adversaires même si personne ne sait ce que ça veut dire, Il a déjà prouvé que son style est très efficace surtout contre des ennemis armés. Xi combine son style de combat avec sa magie d'illusion pour désorienter ses adversaires. Il ne met jamais de coup mortel Car selon Lui toutes les vies sur terre sont précieuses.

Pseudo : Xi Zhao Hua (羲趙华)
Posts : 62
Points : 13
Avatar : Jackie Chan
Crédits : LE ROYAUME INTERDIT

MessageSujet: Re: Sàiste ¤ Songe d'une nuit d'automne  Lun 21 Mai - 14:41
Sàiste Fogharail a écrit:
fort écho à ma passion secrète pour les rousses..

Tu n'est pas seul à avoir cette passion pour les rousses Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Sàiste ¤ Songe d'une nuit d'automne  Mar 29 Mai - 19:28
Je donne de mes nouvelles bien tardivement, mais j'aurais aimé savoir s'il était possible de m'accorder un léger délai pour cette fiche ? J'ai eu quelques imprévus qui m'ont retardée dans son écriture mais j'ai toujours autant à coeur de vous rejoindre
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t30-un-demi-elfe-n-est-plus-un-elfe http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t51-all-those-friendly-faces http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t52-keep-the-streets-empty-for-me
Gif : Admin pas content being like...
Race : Demi-aik
Age : 132 ans
Statut : Chasseur / Ermite
Avis sur la Chasse : Il hait aussi bien les hommes que la Faërie, mais ce n'est pas pour autant qu'il cautionne ces massacres.
De fait, il ne prendra les armes contre aucun de ces peuples et se sent bien mieux à l'écart de leurs querelles.

Style de combat : N'est pas un combattant, autant qu'il le peut se contente d'utiliser ses armes pour la chasse. Arc / Dague
Pseudo : Sieben
Posts : 454
Points : 156
DC : Fearghas McCóigreach / Daerrion'lyr Tsadeer
Avatar : Alexandre Astier
Crédits : Nekorse (dessin)

MessageSujet: Re: Sàiste ¤ Songe d'une nuit d'automne  Mar 29 Mai - 22:16
Coucou !

Pas de soucis pour le délai, merci de nous avoir tenu au courant ! En plus ma co-admin est en absence et moi-même je ne fais que de l'administratif en ce moment alors clairement on ne va pas chipoter là-dessus



Présence réduite pour une durée indéterminée.

Out into the darkness peering, long I stood there wondering, fearing,
Doubting, dreaming dreams no mortal ever dared to dream before
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t30-un-demi-elfe-n-est-plus-un-elfe http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t51-all-those-friendly-faces http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t52-keep-the-streets-empty-for-me
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Sàiste ¤ Songe d'une nuit d'automne  
Revenir en haut Aller en bas
 
Sàiste ¤ Songe d'une nuit d'automne
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» ARTHUR RACKHAM (1867-1939)
» Calliope × songe d'une nuit d'été
» Bahk Jisoo • le songe d'une nuit d'été
» Par une froide nuit d'automne [Basil Carrow]
» Nuit d'automne Présentation [fini] [18/02]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Corvus Corax RPG :: REGISTRE :: Highlanders Présents-
Sauter vers: