Partagez | 
 

 Quand deux esprits se rencontrent, au cœur de la nuit (pv Puck)

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Fin Raziel
Race : Faune
Magie : Polymorphe
Age : 130 ans
Statut : Aucun
Avis sur la Chasse : il trouve cela horrible, et serait prêt a prendre part aux combats si jamais les habitants de la Faërie décidaient de prendre les choses en mains, même si encore une fois, il ne sait pas encore s'il est capable de tuer un autre être vivant ou non.

Style de combat : Foncer dans le tas et donner des coups au hasard avec ses cornes, sabots, dents ou alors se transformer en mouflon et user des mêmes "armes" mais avec plus de force.
Pseudo : Miltonia
Posts : 44
Points : 139
Avatar : Benedict Cumberbatch
Crédits : Sherlock

MessageSujet: Quand deux esprits se rencontrent, au cœur de la nuit (pv Puck)  Lun 14 Mai - 22:04
Pour échanger et écouter,
de précieux conseils ...

 
Il faisait nuit, l'air était frais et piquant, les étoiles scintillaient dans les cieux, immuables et glacées. Aux sommets des Highlands, courrait un mouflon. L'animal était d'une belle taille, avec une robe rousse et blanche, doté de cornes en spirale assez impressionnantes. Or, à y voir de plus près, l'animal ne donnait pas d'impression d'agressivité, au contraire, il semblait plutôt s'amuser. Il courrait, puis se roulait par terre, puis se remettait sur ses quatre pattes pour parcourir à nouveau les sommets, emporter par l'effet grisant de la liberté ! Rien ne pourrait l'arrêter, personne se trouvait ici, en tout cas pas des humains, ni des chasseurs.

C'était précisément eux que l'animal fuyait en se réfugiant dans un lieu aussi reculer de l'Écosse, les humains pouvaient être dangereux, plus dangereux même que le plus féroces des prédateurs. Le mouflon parcourut encore plusieurs lieux, pour arriver dans une vallée couverte d'herbe et de bruyères. L'endroit était calme, rien se faisait entendre à part le souffle du vent et quelques cris de chouettes chassant probablement de malheureux petits rongeurs.

L'animal s'immobilisa puis, lentement, se changea en un homme grand à la peau blanche et aux cheveux noirs et bouclés, deux cornes en spirales bien plus petites que sous sa forme animale en surgissaient et à la place de ses jambes et pieds il était doté de pattes de mouflons. Fin Raziel était un faune et il était ici pour en rencontrer un autre. Willow n'avait pas pu venir avec lui, pourtant son amant aurait aimé rencontrer le fameux Puck, pour avoir quelques conseils également.

Pour sa part, Raziel appréhendait un peu cette rencontre, Puck était une sorte de légende parmi les faunes, quelqu'un de vraiment très important, le jeune faune avait un peu peur d'être trop impressionné pour dire quoique se soit. C'était idiot, il le savait mais, ne pouvait s'empêcher de ressentir ce sentiment, quelquefois l'esprit était bien incontrôlable. En attendant, Fin s'essaya par terre, contemplant le paysage autour de lui.

La vallée, se trouvait entre deux montagnes dont les sommets étaient encore recouverts de neige, dernière trace de l'hiver avant que l'été n'arrive complètement. C'était paisible, calme, c'était le genre d'endroit que Raziel affectionnait tout particulièrement, en fait, il manquait juste quelques noisetiers et se serait le lieu parfait. Le faune s'allongea sur le dos, observa les étoiles ainsi que la lune, elle était pleine, éclairant la vallée d'une étrange lueur, assez en tout cas pour y avoir presque aussi bien qu'en plein jour.

Raziel aimait la lune, il la trouvait réconfortante à être toujours là, quoiqu'il se passe sur terre, un astre qui l'accompagnerait toute sa vie et qui serait encore là même après sa mort. Petit à petit le jeune faune se senti plus détendu, ses yeux se faisaient plus lourd et il somnola légèrement, pas assez profondément pour dormir complètement, assez en éveil pour entendre quelqu'un arrivé.

Ses rêves furent un mélange d'images vives de forêt, de deux faunes aux cornes de mouflons et aux bois de cerfs, de baisers partager. Un sourire s'étira sur son visage mince, Fin Raziel était heureux, malgré ses doutes, malgré cette chasse, il restait encore un homme amoureux. Un renard s'approcha de lui, le reniflant avec curiosité, ses moustaches chatouillèrent le faune qui lâcha un rire et fit ainsi fuir le petit prédateur, qui se disait sûrement qu'il y aurait des proies plus évidente plus loin, malgré ça Raziel somnolait encore, trop perdu dans ses rêves pour en sortir complètement...

 
propulsed by VANKA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Quand deux esprits se rencontrent, au cœur de la nuit (pv Puck)  Mar 15 Mai - 17:07
Pour échanger et écouter,
de précieux conseils ...

 
En écosse, les nuits pouvaient être très dangereuses. Les forêts et les montagnes étaient peuplées de créatures étranges, et il ne faisait pas bon de s'aventurer seul dans ces contrés sauvages.

Un loup solitaire particulièrement massif rodait par là, humant l'air frais, et suivant la piste du faune endormi... Sans faire de bruit, le loup aperçu l'homme-moufflon, et l'observa de loin quelques instant, cent mètres plus haut.
Ce loup avait un pelage sombre, le rendant invisible dans la nuit, mais parsemé de feuilles. Du lierre hérissait son large dos comme des dents tranchantes, et s'enroulait autour de sa queue. Quelques créatures nocturnes le suivait à bonne distance, l'air de rien : une chouette, un hérisson et un chat sauvage, tous dissimulés dans la végétation. Malgré leur nature différente, ils ne se chassaient pas entre eux. Il y avait comme un accord tacite en présence de la créature, comme si les animaux n'avaient plus faim tant qu'il était là.

Gardant toujours un œil sur le faune dormant, le loup s'allongea quelques minutes dans les fourrés, la truffe en l'air, pour profiter de la vue imprenable sur la vallée et sur les étoiles. Son regard incroyablement clair luisait d'une lueur surnaturelle. Malgré la relative froideur, il faisait plutôt bon. Le calme et le silence appelaient à la paix et à la sérénité. Le ciel étoilé était splendide.

Contre toute attente, le loup se métamorphosa en faune et se redressa. Il était très grand, pour un faune, et ne ressemblait en rien à un humain.
Son corps était recouvert de mousse et d'herbes, et semblait aussi constitué de vieux bois. Son visage résultait d'un savant équilibre entre l'animal et l'humain, tout en étant absolument incomparable avec toute autre race. Des papillons de nuit volaient non-loin de lui, et se posaient de temps à autre sur sa tête, ses cornes ou ses épaules, entre deux petites fleurs.

Il marcha tranquillement vers Fin Raziel avec ses larges sabots, ne masquant pas le bruit de ses pas afin de lui laisser le temps de se réveiller. Enfin parvenu jusqu'à son hôte, il prit la parole d'une voix douce et profonde, le visage enjoué.


_ Bonjour cher Raziel, tu as fait une longue route pour me trouver.

 
propulsed by VANKA
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Fin Raziel
Race : Faune
Magie : Polymorphe
Age : 130 ans
Statut : Aucun
Avis sur la Chasse : il trouve cela horrible, et serait prêt a prendre part aux combats si jamais les habitants de la Faërie décidaient de prendre les choses en mains, même si encore une fois, il ne sait pas encore s'il est capable de tuer un autre être vivant ou non.

Style de combat : Foncer dans le tas et donner des coups au hasard avec ses cornes, sabots, dents ou alors se transformer en mouflon et user des mêmes "armes" mais avec plus de force.
Pseudo : Miltonia
Posts : 44
Points : 139
Avatar : Benedict Cumberbatch
Crédits : Sherlock

MessageSujet: Re: Quand deux esprits se rencontrent, au cœur de la nuit (pv Puck)  Mer 23 Mai - 23:15
Pour échanger et écouter,
de précieux conseils ...

 
Des bruits de pas le réveilla, des bruits de pas qui s'approchaient d'ailleurs, Fin Raziel se redressa alors sur ses coudes. Il comprit tout de suite que la cause de ces bruits n'étaient dû qu'à l'arriver de Puck, le plus sage de tous les faunes. Le jeune homme se releva complètement, estimant qu'il serait plus respectueux de sa part de s'adresser à Puck debout et non coucher par terre, même si au fond Raziel se demanda si le grand faune s'en formaliserait vraiment. Bien entendu, le dit Puck était au courant à propos de la route qu'il venait de parcourir, il devait être au courant de tout en réalité.

Maintenant, devant celui qu'il avait activement recherché, Fin se senti quelque peut penaud, ne sachant pas réellement par ou commencer. Pire, il se senti un peu honteux d'avoir des pulsions violentes depuis le début de la chasse, un être tel que Puck ne devait pas avoir ce genre de problème n'est-ce pas ! Certes, il était venu pour en parler, mais désormais Raziel se demanda s'il aurait le courage de le faire. Il se demanda vaguement également, si son aîné était capable de lire dans les pensées, cette idée était un peu effrayante, Raziel décida de ne pas trop s'attarder dessus, à la place il répondit, d'une voix timide :

« Je suis sûr que vous savez tous à mon sujet, de pourquoi je désirais vous voir ... On dit que vous savez tous sur tout le monde et que vous êtes le plus vieux des Faunes. Si c'est vrai, vous avez dû voir des choses incroyables ! »

Il ne s'était pas attendu à en dire autant, à croire que se sentir intimidé ne le rendait pas moins bavard. En tout cas, Fin se senti assez impressionner par l'aspect général de Puck, le trouvant même plus grand que ce qu'il s'était imaginé. Malgré toute son intimidation, une partie de lui remarqua qu'il n'était en aucun cas énerver contre son aînée alors que d'habitude, n'importe qui le surprenant aurait eu le droit à une bouderie monumentale. Mais, après tout, Raziel était venu jusqu'ici, ce n'était pas pour bouder, cela serait certainement idiot (et Fin ne se pensait pas aussi idiot). Quoi qu'il en soit, des noisettes auraient aidé à apaiser sa gêne, juste une petite poignée de noisettes, Puck était il en mesure d'en faire apparaître ?

Le jeune faune se demanda jusqu'où les pouvoirs de Puck pouvaient aller, certains disaient qu'il pouvait tout faire or, parfois, ce genre d'affirmations avaient tendance à être exagérées. Nerveusement, Fin enroula des doigts dans ses boucles sombres, un geste qu'il faisait toujours lorsqu'il se trouvait dans des situations similaires, fort heureusement, c'était assez rare qu'il ressente autant de timidité envers quelqu'un d'autre. D'ordinaire, le jeune homme était même plutôt avenant, la curiosité l'amenant à aller vers les autres, quelle que soit la race d'ailleurs.

« En tout cas, j'espère ne pas trop vous importunez ... »

Un sourire timide s'étira sur ses lèvres, mince, il se senti bête d'avoir dit ça. On lui avait pourtant affirmé, que le grand faune n'était pas du genre à se sentir importuner, encore une fois, peut être était-ce exagéré comme affirmation (qui pouvait réellement se targuer de connaître vraiment Puck ?). Un hibou choisit alors ce moment pour passer juste au-dessus de sa tête, ayant certainement repéré un rongeur peut loin, le faisant ainsi sursauter. Cela brisa sa tension intérieure et le fit même rire, quel imbécile de se sentir aussi timide, rien ne mal n'allait lui arriver et Puck n'allait sûrement pas le réprimander ou se montrer méchant ou désagréable ! Son rire s'attarda quelque peut puis s'éteignit doucement. Calmer, Fin Raziel reporta son attention sur son aînée, cette nuit promettait d'être riche, il en était sûr ...

 
propulsed by VANKA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Quand deux esprits se rencontrent, au cœur de la nuit (pv Puck)  Mar 29 Mai - 17:55
Pour échanger et écouter,
de précieux conseils ...

 
Puck observait son homologue faune avec un mélange de curiosité, d'amusement et de bienveillance. Il assistait à sa nervosité et comptait bien y remédier.
Lorsque Raziel parla avec autant de timidité que de témérité, il éclata de rire, faisant battre un peu plus les quelques papillons de nuits qui lui tournaient autour de la tête.
On disait tellement de choses à son sujet, c'était amusant !
Dans la nuit silencieuse et sereine, son rire clair raisonna comme une brise légère et douce, sans perturber l'atmosphère ni la nature alentour.

Fin Raziel avait une personnalité particulièrement attachante et innocente qui ne lui échappa pas. Son rire à lui était chantant, frais et agréable. Bien-sûr, Puck appréciait de l'entendre.

Avec beaucoup de douceur et d'affection, Le vieux faune posa une grande main apaisante sur son épaule. Une agréable chaleur se dégageait de ce contact, comme un tendre câlin.
Avec son autre main, Puck fouilla dans sa besace en tissu végétal, et lui tendit une bonne poignée de noisettes savoureuses.


_Voilà pour toi, mon ami. Je suis sincèrement heureux de te rencontrer, et honoré de pouvoir te venir en aide. Soit le bienvenu.

Puck avait une voix douce et ancienne, mais son regard et son sourire étaient espiègles, presque enfantins. Cela rendait son âge ambigu...
Alors qu'il tendait les noisettes fraîches dans sa main, l'une d'elle germa sous leurs yeux et fit éclore une jeune pousse. Surpris et amusé, Puck rit de plus belle...
 

 
propulsed by VANKA


Musique d'ambiance qui me fait penser à Fin Raziel: The Elder Scrolls - Oblivion; "Town 3"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Fin Raziel
Race : Faune
Magie : Polymorphe
Age : 130 ans
Statut : Aucun
Avis sur la Chasse : il trouve cela horrible, et serait prêt a prendre part aux combats si jamais les habitants de la Faërie décidaient de prendre les choses en mains, même si encore une fois, il ne sait pas encore s'il est capable de tuer un autre être vivant ou non.

Style de combat : Foncer dans le tas et donner des coups au hasard avec ses cornes, sabots, dents ou alors se transformer en mouflon et user des mêmes "armes" mais avec plus de force.
Pseudo : Miltonia
Posts : 44
Points : 139
Avatar : Benedict Cumberbatch
Crédits : Sherlock

MessageSujet: Re: Quand deux esprits se rencontrent, au cœur de la nuit (pv Puck)  Jeu 14 Juin - 21:44
Pour échanger et écouter,
de précieux conseils ...

 
Fin Raziel senti l'émerveillement monter en lui, lorsqu'il vit la petite noisette germer devant ses yeux. Certes, Puck ne les avaient pas fait apparaître par magie mais, ceci était encore plus merveilleux, pouvoir faire germer des graines ainsi dans sa main, extraordinaire !

Un autre rire s'échappa de sa gorge, tandis qu'il prit délicatement les noisettes, même celle qui venait de germer. Or, celle-ci le faune décida de ne pas la manger mais tout simplement de la planter, ici dans plusieurs mois, se tiendrait un beau petit noisetier puis les années passeraient et Fin en était sûr, cela deviendrait un bel arbuste. Puis, avec l'empressement d'une personne accro aux noisettes, le faune fit craquer les coquilles entre ses dents puis dévora les délicieux petits fruits secs. Il ne savait comment Puck avait deviné sa passion pour les noisettes mais, ce n'était pas si étonnant, c'était le genre de choses que ce grand faune devait savoir instinctivement (ou alors quelqu'un lui avait tout simplement dit).

C'était agréable, tout simplement charmant de manger des noisettes en bonne compagnie or, il n'était pas venu uniquement pour ça. S'asseyant par terre, les jambes croisées, plus à l'aise dans cette position, Raziel perdit son regard dans le lointain, devenant plus sérieux. Ils étaient là, deux faunes, discutant tranquillement et mangeant des noisettes, ils ne faisaient rien de mal, pourtant des hommes désiraient leur mort, pourquoi ? Uniquement parce qu'ils n'étaient pas humains, quelle idioties !

« Pourquoi les humains nous détestent-ils autant ? »

La question était sortie toute seule, une simple question qui pourtant n'avait pas forcément de réponse simple. De plus, à cause de cela, Raziel était effrayer à l'idée de détester les humains à son tour. Il n'était pas une personne haineuse à la base, il acceptait tout le monde, même les Drows (malgré tous leurs défauts). Pourtant, la peur c'était mué petit à petit en colère dans son cœur, colère contre cette injustice, colère contre ces hommes qui avaient soudainement décidés que le monde de la Faërie n'était pas digne de vivre. Que ressentait Puck face à tout cela ? Le jeune faune était sûr que son aîné n'était pas indifférent, un être aussi sage et bon ne pouvait accepter cette soudaine violence. Son regard, perdu dans le vague, remonta vers le plus grand faune, une sorte de honte pouvait se lire dans ses yeux lorsqu'il déclara de nouveau, d'une petite voix :

« J'ai peur de haïr les humains à mon tour. »

Là, c'était dit, est-ce que Puck allait-il être déçu ? La partie rationnelle de lui savait que non, mais il ne pouvait s'empêcher d'avoir peur de cela. Idiot la peur n'est-ce pas, ce sentiment avait la méchante tendance à envahir l'esprit et s'enraciner pour longtemps. Avec cette chasse, Raziel avait perdu une partie de son innocence, auparavant le jeune faune avait aimé faire des blagues aux humains, pour les empêcher d'abattre des arbres, désormais il n'avait plus vraiment envie de faire des blagues ...

 
propulsed by VANKA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Quand deux esprits se rencontrent, au cœur de la nuit (pv Puck)  Jeu 28 Juin - 18:05
Pour échanger et écouter,
de précieux conseils ...

 


L'enthousiasme et l'émerveillement de Fin Raziel ravit Puck. C'était un grand plaisir de le voir si amoureux de ces noisettes. Il les chérissait et les savourait comme seul un adorable faune pouvait le faire.

Raziel prit ensuite place dans l'herbe haute et croisa ses pattes de mouflon. Puck le rejoignit et s'installa en tailleur près de lui. Lorsqu'il s'assit, des coquelicots, des mélampyres des champs et des Véroniques petit chêne poussèrent doucement tout autour de lui. Mais le vieux faune n'y prêta pas attention et écoutait ce que son homologue avait à lui confier.
La nuit était splendide et paisible. La lune brillante éclairait la vallée endormie en contre-bas, et offrait un spectacle poétique aux deux faunes, et propice à la contemplation. Les yeux opalescents de Puck brillaient d'un éclat particulier tandis qu'il admirait la vue sereinement.

Lorsque Raziel lui demanda pourquoi le peuple humain détestait le peuple de la faërie, il baissa les yeux.

_ Par méconnaissance, par peur de ce qui est différent d'eux... Parfois, il est tout simplement plus facile de blâmer et de haïr une catégorie tout entière de créatures afin d'oublier ses soucis et de se sentir plus confortable dans son existence, tout en se persuadant qu'on est dans le Vrai, comme un doux mensonge. Et cela, malgré tout le mal que cette animosité engendre...
Mais rassure-toi, mon ami : tous les humains ne partagent pas ce sentiment. Certains ont assez d'empathie pour ne pas souhaiter recourir à la violence. Certains même nous aiment et s'opposent à la Grande Chasse. Cependant, leur sécurité est en jeu si ils ou elles manifestent au grand jour leur soutien à notre égard, car la guerre est orchestrée par des humains puissants qui n'hésiteraient pas à exécuter leur semblables.


Puck ne mentionna pas les Drows dans la balance, mais ce peuple avait également un rôle à jouer dans les hostilités...

Le regard du vieux faune croisa celui de Raziel. Ce dernier semblait triste, perdu, presque bouleversé. Il lui avoua avoir peur de ses sentiments, comme d'être entaché par ses émotions haineuses pour les humains.
Puck l'entoura doucement d'un bras réconfortant, affectueux, sans être envahissant.
Le faune ne le jugeait pas, au contraire, il compatissait à son tourment.


_Mon cher Raziel, la Guerre est un grand bouleversement dans nos cœur. Nous autres faunes ne sommes pas fait pour haïr ou vouloir faire souffrir les autres créatures, à condition de nous laisser vivre en paix... Ce que tu éprouves est compréhensible ; comment ne pas être heurté par toute cette violence ?
Cependant, il ne tient qu'à toi de demeurer paisible, ou de céder à l'appel de la vengeance, comme Cyrnunnos.
Peut-être le connais-tu: il est faune comme toi et moi. Mais depuis la disparition de sa sœur à cause de la guerre, il n'est plus le même. Il a sombré dans la violence et l'isolement. J'aimerais pouvoir l'aider et le soutenir, mais pour le moment, il refuse tout contact...


 
propulsed by VANKA

Musique: Claude Debussy, "Clair de Lune"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Fin Raziel
Race : Faune
Magie : Polymorphe
Age : 130 ans
Statut : Aucun
Avis sur la Chasse : il trouve cela horrible, et serait prêt a prendre part aux combats si jamais les habitants de la Faërie décidaient de prendre les choses en mains, même si encore une fois, il ne sait pas encore s'il est capable de tuer un autre être vivant ou non.

Style de combat : Foncer dans le tas et donner des coups au hasard avec ses cornes, sabots, dents ou alors se transformer en mouflon et user des mêmes "armes" mais avec plus de force.
Pseudo : Miltonia
Posts : 44
Points : 139
Avatar : Benedict Cumberbatch
Crédits : Sherlock

MessageSujet: Re: Quand deux esprits se rencontrent, au cœur de la nuit (pv Puck)  Mer 11 Juil - 23:16
Pour échanger et écouter,
de précieux conseils ...

 
Oh oui, il connaissait Cyrnunnos, de nom en tout cas, de réputation. Triste qu'un faune finisse de cette façon mais dans un sens, au plus profond de lui, Raziel pouvait comprendre un tel déchaînement de violence envers le peuple des hommes, après tout, ne nourrissait-il pas de pareils sentiments ? Il avait eu peur que Puck le juge après qu'il les eux exprimer devant lui, or le vieux faune réagi d'une toute autre façon, qui n'était pas si étonnante au fond, ce faune-là semblait bien incapable d'éprouver de la haine. Raziel ce senti mieux lorsque son ainé passa un bras autour de ses épaules, il l'admirait en fait. Admirait cette façon qu'il avait de rester optimiste face à une situation périlleuse, admirait également la façon aisée qu'il avait d'apaiser les autres, lui en l'occurrence en ce moment même.

Or, ses pensées se penchèrent sur Cyrnunnos, ce faune qui avait choisi la voie de la haine plutôt que celle de la sagesse, serait il capable de faire chemin arrière un jour ? Peut-être, si les mauvais hommes décidaient d'arrêter les massacres, Raziel espéra que cela arriverait rapidement (avec de la chance, au matin lorsqu'il se réveillerait, tout serait fini). Le jaune faune resta silencieux un moment, méditant que les paroles de Puck, le fait de savoir que certains humains luttaient contre cette guerre apportait un certain réconfort. Il leva les yeux au ciel, admirant les étoiles, rêvant de pouvoir s'envoler pour les rejoindre, en compagnie de son amant.

Raziel ne pouvait promettre à Puck de ne jamais céder à la violence mais, en effet, le jeune homme ne voulait en aucun cas devenir comme Cyrnunnos, cette idée était bien trop perturbante (devenir un être sanguinaire, jamais). Comment pourrait il aider sans basculer ? Ça, c'était une question à laquelle son aînée pouvait répondre à coup-sur. Se rapprochant doucement du plus grand faune, il demanda d'une voix douce :

« Que puis-je faire pour aider ? »

Il ne savait pas en réalité ce qu'il pourrait réellement faire, il n'était qu'un petit faune après tout, sans grands talents, sans grands pouvoirs, hormis celui de se transformer en mouflon. A nouveau, Raziel se sentit pensif, attendant une réponse de la part de Puck. Ses réflexions lui fit prendre conscience qu'il ne deviendrait pas comme Cyrnunnos, sauf si des hommes s'en prenaient à son amant, ce qui n'était pas encore arrivé jusqu'ici ...

 
propulsed by VANKA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Quand deux esprits se rencontrent, au cœur de la nuit (pv Puck)  Jeu 12 Juil - 16:10
Pour échanger et écouter,
de précieux conseils ...

 


L'évocation de Cyrnunnos plongea Puck dans une profonde réflexion. Si l'impétuosité, la haine et la violence n'étaient pas l’apanage du vieux faune, l'inaction et la passivité n'étaient pas non plus des solutions viables sur le long terme.
La Guerre faisait des victimes et brisait des vies. Par empathie, il lui était intolérable d'assister à la souffrance de son peuple. Il ne pouvait l'accepter et se contenter de belles paroles sempiternellement...

Cette nuit, la lune brillait d'un éclat serein et donnait une impression trompeuse de paix. Pourtant, pendant que les deux faunes discutaient tranquillement sur l'herbe, leurs frères et leurs sœurs étaient captif.ves dans les donjons d'Eaglesham, et torturé.es jusqu'à la mort pour quelques informations. Leur seule différence biologique était l'infâme excuse pour leur infliger mille tourments, mille ravages, mille humiliations...
Comment l'oublier ? Comment rester nombriliste et auto-centré en prétendant que « ça ne me concerne pas ? »
Impossible. Si Puck existait, et si chacune et chacun existait, c'était pour œuvrer pour la paix et construire un monde plus juste, plein d'altruisme, de compréhension et d'amour.

Le vieux faune retira doucement son bras des épaules de Fin Raziel, mais il lui prit la main, comme pour consolider leur amitié.

_ Raziel, tu es un faune extraordinairement bon et sensible. Sache que tu es important dans l'équilibre du monde, et dans la survie de notre peuple. J'aimerais te proposer de m'aider à agir, si tu te sens assez de détermination et de courage pour m'accompagner.
Je pense que ni la reine Numyë, ni le roi Oberon n'approuveraient mon initiative. Mais il est trop tard pour hésiter... La passivité nous a coûté déjà suffisamment de vies.
Après les fêtes du solstice d'été*, j'irai rencontrer le chef du peuple drow afin de tenter d’unifier les races de la Faërie sous une seule bannière ; car il est temps d'oublier nos divergences pour faire face à la guerre.
J'ai besoin de toute l'aide possible. Raziel, accepterais-tu d'être un ambassadeur pour le peuple faune, et de les représenter lors des négociations ?


Puck avait conscience de lui en demander beaucoup. Outre le poids de la responsabilité, il y avait également toute la dangerosité d'une telle entreprise. Mais quelque soit la décision de Raziel, le vieux faune lui laissait le choix de refuser.

 
propulsed by VANKA

* Voir Le Massacre de Litha
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Quand deux esprits se rencontrent, au cœur de la nuit (pv Puck)  
Revenir en haut Aller en bas
 
Quand deux esprits se rencontrent, au cœur de la nuit (pv Puck)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand deux ne font qu'un
» Quand deux destins se ressemble et s'assemble...
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Quand deux paramecias se heurtent (Flashback PV Hikari)
» Quand deux destins se croisent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Corvus Corax RPG :: LA TAVERNE DES JOUEURS :: Les Oubliettes-
Sauter vers: