Partagez | 
 

 Vérifier ses Marchandises |Fearghas McCóigreach [FINI]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t118-y-en-aura-pour-tout-le-monde http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t123-une-p-tite-carte-de-fidelite http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t124-toujours-rubis-sur-l-ongle
Gif :
Race : Humain
Magie : Elémentaliste Terre-Métal
Age : 33 ans
Statut : Bijoutier itinérant
Avis sur la Chasse : La quoi ? Ils chasse ce qui font quoi ? Merde.

Il en a peur pour des raisons évidentes, du coup il se tient tranquille, enfin, autant qu'il le peut, quoi.

Style de combat : En règle générale il essaye d'éviter de se battre, mais si il doit, il joue des éléments qu'il maîtrise, après tout c'est quand même assez rare qu'on ne se batte pas sur le sol pas vrai ?
Pseudo : Megumi
Posts : 56
Points : 30
DC : Brad - Alak - Lobhach
Avatar : Loïc Varraut
Crédits : /

MessageSujet: Vérifier ses Marchandises |Fearghas McCóigreach [FINI]  Jeu 19 Avr - 20:39
Pas vu, pas pris.
Ça vous apprendra à vérifier vos sources...

  
La capitale. C'était un endroit où Dunstan n'aimait pas particulièrement se rendre, trop de monde, trop bruyant, pire encore, il ne s'y sentait pas vraiment à sa place, rapport au fait que les sédentaires avaient tendance à lui taper sur le système avec leurs manières et leur « bienséance » non pas qu'il ait déjà su ce que ça voulait vraiment dire. Mais bon, il y avait bien une chose qui pouvait le convaincre d'abandonner ses principes et de la fermer, enfin non, plutôt de l'ouvrir. L'argent. Rien à faire, il aimait beaucoup trop l'argent et les pigeons bien gras d'Eaglesham étaient ses cibles préférées. Ici, au moins, il pouvait sortir or et rubis, il trouvait toujours quelqu'un prêt à dépenser sa fortune dans des objets ostentatoires histoire de pouvoir l'étaler un peu plus, le genre de gens qui avaient de l'argent et qui voulaient le montrer.

Dunstan avait donc présenté sur son étal du marché d'aujourd'hui ses plus belles créations, rivières de diamants, parures complètes de saphir, perles étincelantes, garanties prélevées et importées directement d'Inde -Elles ne venaient en fait que de particules sans la moindre valeur rejetées sur les plages Écossaises-, naturellement ça attirait l’œil et son stand ne désemplissait pas. Dunstan voyait déjà une belle journée se profiler à l'horizon. Mais au court de l'après-midi, il y avait eu une petite ombre au tableau. En effet, il avait remarqué que plusieurs de ses créations avaient simplement disparu des étals. Il faisait évidemment très attention à la moindre de ses pièces et il était persuadé de ne pas les avoir vendues...Alors on les lui aurait volé ? Pas impossible, d'autant que son attention avait pas mal été accaparée dans la journée. Son premier réflexe lorsqu'il avait eu conscience de la disparition des bijoux avait été de les chercher. Enfin du moins de les sentir, profitant du magnétisme que les pierres (fausses mais avec les propriétés des vraies) dégageaient. Et il n'avait pas mis longtemps à les localiser. Elles étaient toujours à Eaglesham et ça n'avait rien d'étonnant, elles n'avaient pas du disparaître depuis longtemps. Il ne prendrait pas le risque de les récupérer telles qu'elles, si il le faisait il aurait du mal à expliquer qu'il savait exactement où elles étaient, ça aurait été un peu gros qu'il n'avance son intérêt particulier pour la joaillerie en guise de radar. Il ne pouvait pas remettre la main dessus, mais, en revanche, il pouvait freiner les voleurs. En effet, en l'état, ils pourraient en tirer un très bon prix, mais s'il leur redonnait leur vraie apparence, les pièces ne vaudraient plus rien. C'est donc ce qu'il fit.

Opérer à distance lui demandait un effort considérable, il profita donc d'un passage à vide, aux alentours du début d'après-midi, pour opérer sans trop attirer l'attention sur lui. Rendre leurs propriétés d'origine à des objets était en revanche bien plus aisé que l'inverse, aussi Dunstan ne mit guère longtemps à exécuter la tache. À présent en toc, les bijoux ne valaient clairement plus rien, même un piètre paysan avec une vision défaillante s'en serait rendu compte. Satisfait, le vendeur reprit son office, un petit sourire au coin des lèvres. Techniquement il n'avait rien perdu si on excluait les heures de travail (qu'il le comptait pas vraiment car s'il y passait du temps c'est qu'il appréciait) mais il avait tout de même un pincement au cœur lorsqu'il se faisait voler, ce qui arrivait plus fréquemment qu'il l'aurait cru. Cependant, maintenant il avait au moins le plaisir compensatoire d'avoir piégé les voleurs à leur propre jeu, ça leur apprendrait à vérifier la qualité de leur cible.

Finalement la journée se poursuivit sans embrouille particulière et Dunstan oublia même ce petit incident, il faut dire que l'argent qui rentrait en masse dans sa caisse avait tendance à lui faire oublier les petits désagréments de la vie.

Comme il l'avait prévu, journée avait été fructueuse et, bien qu'il se dît le contraire le matin même, il avait hâte de revenir ici. Mais bon, le marché fermait et il était temps de remballer s'il ne voulait pas avoir les gardes sur le dos. De toute façon il était passablement rincé et il avait bien envie de se poser à la taverne un moment avant de repartir. D'abord il fallait tout ranger, et c'était loin d'être quelque chose qui l'enchantait, c'était peut-être le seul inconvénient qu'il avait à travailler seul. C'est donc en traînant des pieds qu'il s’exécuta. Encore une journée de plus en moins comme on disait.  

  
propulsed by VANKA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t118-y-en-aura-pour-tout-le-monde http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t123-une-p-tite-carte-de-fidelite http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t124-toujours-rubis-sur-l-ongle
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t115-lifa http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t135-carnival-of-rust http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t136-my-tongue-shall-become-iron
Le Chant du Paon
Gif : Too fab for ya
Race : Humain
Magie : Illusionniste
Age : 26 ans
Statut : Ménestrel, se complaît particulièrement dans le conte oral. Le crouth et la lyre sont ses instruments de prédilection, un peu moins la vielle à roue.
Avis sur la Chasse : Elle ne l’enchante pas vraiment. Il est intrigué, presque fasciné par l’existence de toutes les créatures Faëriques qu’il souhaite intégrer à de nouvelles ballades aussi les massacres à leur égard écœurent son âme de poète.

De plus, il lui est déjà arrivé lors de prestations de rues (par exemple) de faire la rencontre de certains membres des rebelles, dont les idéologies le rendent d’autant plus curieux maintenant que la Chasse a commencé. De là à dire qu’il serait prêt à les rejoindre…

Style de combat : La musique adoucit les mœurs, non ? Ou les meurtres...
Pseudo : Sieben
Posts : 36
Points : 30
DC : Eoh Tùrambar / Daerrion'lyr Tsadeer
Avatar : Illustrations originales de Loki
Crédits : shotsdearte (avatar) & Sceith-A (icône)

MessageSujet: Re: Vérifier ses Marchandises |Fearghas McCóigreach [FINI]  Dim 22 Avr - 2:12
Pas vu, pas pris.
Ça vous apprendra à vérifier vos sources...

Rossignol. Voilà bien un statut qu’il avait eu beaucoup de difficultés à obtenir mais dont il était particulièrement fier. Servir la Guilde des Voleurs était peut-être son seul mot d’ordre dans sa vie, et il comptait bien au mieux possible. Alors lorsqu’il avait vu, sur la liste des représentations commanditées par les différentes villes, les habituels mots de codes utilisés par ceux-ci pour signifier leur besoin d’agitateurs il n’y avait pas réfléchi à deux fois. Peut-être ne savait-il pas très bien lire, mais ces mots-là il aurait su les reconnaître à leur forme seulement.

Il s’était donc rendu à Eaglesham en temps et en heure, où en pleine place du marché son crouth et lui avaient comme de coutume fait bonne impression. Généralement, même les marchands les plus véreux dans leurs affaires faisaient au moins quelques pauses afin d’écouter les histoires qu’il avait à raconter à un moment ou un autre et, puisqu’il surveillait tout particulièrement le stand d’un des bijoutiers présents, il pouvait affirmer avec joie qu’une fois encore cela avait fonctionné.
Comme d’habitude lors de ces opérations, afin de ne rien compromettre il n’avait pas eu le moindre échange avec le membre de la Guilde l’ayant effectuée jusqu’à aller, plusieurs heures plus tard, le rencontrer dans l’une de leurs caches d’Eaglesham. Mais au moment de regarder leur butin… drame. De la camelote. Bien sûr, le premier réflexe de Fearghas avait été de se moquer de son compère qui, piqué à vif, lui avait venté la superbe des bijoux lorsqu’il les avait récupéré. Pour le coup, ça n’avait pas manqué d’intriguer le jeune ménestrel qui s’était lui-même donné la mission de trouver le fin mot de l’histoire. Il avait donc récupéré la besace et attendu la fin du marché pour retourner fourrer son nez dans des histoires ne le concernant pas (sa spécialité). En effet, l’un des très sérieux avantages à son statut de ménestrel était sans doute sa facilité à accéder à ce genre d’endroits sous prétexte qu’il était commissionné par le Paon. Et puis, bon… il avait une réputation de beau-parleur à préserver tout de même.

Il ne lui fallut pas très longtemps avant de retrouver son emplacement, le vendeur semblant visiblement épuisé d’une dure journée de travail. Et pas très motivé à plier bagages à la façon dont il traînait des pieds. Il fallait bien admettre que, même vu de l’extérieur, la tâche ne semblait pas particulièrement passionnante.
En même temps, pour ce qu’il s’en sentait concerné… Lui, il avait une idée en tête et c’était déjà suffisant (ou de trop selon les points de vue). Il était repassé à l’académie après sa précédente prestation où il avait déposé son instrument, aussi pour l’approcher le rouquin se contenta de s’armer de son plus grand atout ; son sourire ravageur.

« Rude journée, hein ? »

Ton parfaitement maîtrisé, juste ce qu’il faut d’empathie et franc intérêt dans le regard. Par tous les dieux que toutes ces tromperies et autres supercheries le faisaient se sentir comme un poisson dans l’eau.

« J’ai fait un tour du marché plus tôt, j’ai l’impression que votre étal s’est plutôt bien vidé depuis ! Joli tour, avec toute la concurrence que vous devez avoir ça doit être plutôt rude. Surtout dans votre domaine… » il attrapa un des bracelets pas encore rangé et le fit tourner entre ses doigts. Son camarade avait raison, ils étaient d’une remarquable facture. « Ha, je comprends mieux pourquoi… Rien à voir avec ceux que vend ce vieil escroc de Duncan ! Même sans rien y connaître la qualité exécrable de ses bijoux se remarque au premier coup d’œil. Et pourtant, quand on voit à quel point fonctionne son commerce… » Il poussa un soupir. « A n’y rien comprendre. »

La subtilité n’était pas toujours son fort pour ce genre de missions, mais pour cette fois il avait décidé de voir un peu à qui il avait à faire avant de révéler la raison de sa présence ici. Dans tous les cas, si le bijoutier était autant un charlatan qu’il le soupçonnait de l’être il ne devrait pas se risquer à appeler la garde si Fearghas trahissait le vol dont il avait été complice. Lésé ou pas, un contrebandier ne fait jamais appel à une justice autre que celle de son métier. Autrement dit ; la sienne.

propulsed by VANKA





   



   Un soir, j'ai assis la Beauté sur mes genoux.


Et je l'ai trouvée amère. − Et je l'ai injuriée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t115-lifa http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t135-carnival-of-rust http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t136-my-tongue-shall-become-iron
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t118-y-en-aura-pour-tout-le-monde http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t123-une-p-tite-carte-de-fidelite http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t124-toujours-rubis-sur-l-ongle
Gif :
Race : Humain
Magie : Elémentaliste Terre-Métal
Age : 33 ans
Statut : Bijoutier itinérant
Avis sur la Chasse : La quoi ? Ils chasse ce qui font quoi ? Merde.

Il en a peur pour des raisons évidentes, du coup il se tient tranquille, enfin, autant qu'il le peut, quoi.

Style de combat : En règle générale il essaye d'éviter de se battre, mais si il doit, il joue des éléments qu'il maîtrise, après tout c'est quand même assez rare qu'on ne se batte pas sur le sol pas vrai ?
Pseudo : Megumi
Posts : 56
Points : 30
DC : Brad - Alak - Lobhach
Avatar : Loïc Varraut
Crédits : /

MessageSujet: Re: Vérifier ses Marchandises |Fearghas McCóigreach [FINI]  Dim 22 Avr - 21:14
Pas vu, pas pris.
Ça vous apprendra à vérifier vos sources...

  
Dunstan avait presque réussi à se motiver à commencer à remballer lorsque quelque chose l’interrompit. Il se redressa et se retourna pour faire face à un homme à la flamboyante chevelure. Quelqu’un comme ça ne passait pas inaperçu, d’ailleurs le bijoutier le reconnaissait, c'était un ménestrel qui avait un peu animé le marché dans la journée. Il devait avouer que son chant était particulièrement captivant. Mais il ne s'était pas attendu à le revoir, ni même au fait qu’il s’adresse à lui en particulier, alors il mit un certain temps à assimiler ce qu’il venait d’entendre.

« Ça, vous pouvez le dire…Et c’n’est pas encore fini. »

Trouva-t-il enfin à répondre après un blanc beaucoup trop long pour ne pas être gênant tandis qu’il désignait toute la montagne de travail qu’il lui restait à faire. Ce n'était pas qu’il voulait se montrer impoli ou quoi que ce soit, mais plus vite il aurait terminé et plus vite il pourrait se détendre. Il s'apprêtait donc à se remettre au turbin quand le barde se remit à parler. Il parlait beaucoup. Beaucoup et vite. Dunstan avait un peu du mal à suivre. En fait il était même en train de se demander si c'était bien à lui qu'il s'adressait alors il fronça les sourcils, se racla un peu la gorge, légèrement pour ne pas l'interrompre, et regarda autour de lui. Mais non, il n'y avait personne d'autre qui prêtait attention à eux. Donc c'est bien à lui qu'il parlait.

Dunstan se reconcentra sur le barde juste à temps pour le voir s'emparer l'air de rien d'un des bracelets pour jouer avec et, sans doute, en observer la qualité. Le bijoutier haussa un sourcil. Qu'est-ce qu'il était en train de faire exactement. Feignant une écoute irréprochable, Dunstan se rapprocha du ménestrel.

« V'devriez pas faire ça. »

Le coupa-t-il en désignant le bracelet d'un mouvement de tête. Il releva les yeux vers le barde qui, lorsqu'il fit tourner le bijou jusqu'à un point précis qui entra en contact avec son doigt, sursauta et lâcha brusquement l'objet. Comme s'il s'y était attendu -ce qui était exactement le cas- le bijoutier se pencha en avant pour rattraper le bracelet avec un chiffon qu'il avait justement en main, puis il se détourna pour le ranger délicatement avec les autres.

« Il était en plein soleil, c'pour ça qu'j'y avait pas encore touché pour l'ranger. » Expliqua-t-il, grimaçant légèrement. « V's'êtes pas fait trop mal j'espère, ça peut vite monter en température, l'or. »

Dunstan n'était pas un méchant bougre, il ne fallait juste pas toucher et il n'était pas dupe. Après tout, rien qu'en regardant le ménestrel, le bijoutier s'était rendu compte qu'il aurait été capable d'assommer n'importe qui de parole et en profiter pour faire ce qu'il voulait dans le même temps. Certains pourraient dire qu'il était bien trop paranoïaque, mais il venait déjà de se faire enfler d'une bonne partie de ses bénéfices, ce n'était pas pour se faire tranquillement voler le reste juste sous son nez, cette fois il n'avait pas vraiment l'excuse de l’inattention

« Vous disiez quoi au fait ? »

  
propulsed by VANKA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t118-y-en-aura-pour-tout-le-monde http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t123-une-p-tite-carte-de-fidelite http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t124-toujours-rubis-sur-l-ongle
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t115-lifa http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t135-carnival-of-rust http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t136-my-tongue-shall-become-iron
Le Chant du Paon
Gif : Too fab for ya
Race : Humain
Magie : Illusionniste
Age : 26 ans
Statut : Ménestrel, se complaît particulièrement dans le conte oral. Le crouth et la lyre sont ses instruments de prédilection, un peu moins la vielle à roue.
Avis sur la Chasse : Elle ne l’enchante pas vraiment. Il est intrigué, presque fasciné par l’existence de toutes les créatures Faëriques qu’il souhaite intégrer à de nouvelles ballades aussi les massacres à leur égard écœurent son âme de poète.

De plus, il lui est déjà arrivé lors de prestations de rues (par exemple) de faire la rencontre de certains membres des rebelles, dont les idéologies le rendent d’autant plus curieux maintenant que la Chasse a commencé. De là à dire qu’il serait prêt à les rejoindre…

Style de combat : La musique adoucit les mœurs, non ? Ou les meurtres...
Pseudo : Sieben
Posts : 36
Points : 30
DC : Eoh Tùrambar / Daerrion'lyr Tsadeer
Avatar : Illustrations originales de Loki
Crédits : shotsdearte (avatar) & Sceith-A (icône)

MessageSujet: Re: Vérifier ses Marchandises |Fearghas McCóigreach [FINI]  Jeu 3 Mai - 16:31
Pas vu, pas pris.
Ça vous apprendra à vérifier vos sources...

Perdu dans la contemplation du bracelet qu’il tenait entre les mains, Fearghas n’avait porté qu’une très, très, très distraite attention à la mise en garde son fabriquant, même pas de quoi lui en faire détourner le regard. C’est pourquoi dès qu’il sentit le soupçon d’une douleur de brûlure sur sa peau il sursauta, lâchant au passage l’objet avec un petit cri tout ce qu’il y a de moins viril. C’était qu’il était plus du genre diva qu’aventurier, que ses activités frauduleuses ne vous en détrompent pas. La douleur, très peu pour lui. Il en avait d’autant plus été surpris que jusqu’à ce qu’il touche cette fameuse zone dangereuse aucune chaleur préalable ne l’y avait préparé.
Il ne chercha même pas à cacher sa surprise tandis qu’il observait d’un air hagard l’artisan récupérer son bien à l’aide d’un chiffon, qui lui expliqua que toute la faute en revenait au soleil. Bon, difficile de La blâmer. Mais tout de même…

Cet incident avait toutefois le mérite d’avoir réussi à lui faire perdre le fil de ses pensées, portant distraitement à sa bouche son index meurtri afin d’endiguer le flot de chaleur. Il aurait pu se prendre un coup sur la tête qu’il n’aurait certainement pas été plus sonné.

« Je… »

Qu’est-ce qu’il disait déjà ?

Fearghas laissa son regard courir sur l’étal presque vide devant lui. Ah, oui ! La métamorphose fut flagrante tandis qu’il regagnait soudain son habituelle maîtrise de lui.

« Je vous félicitais pour votre travail. »

Visiblement, les longues phrases assommaient un peu plus son interlocuteur qu’il n’en avait l’intention, aussi lui faudrait-il retravailler légèrement son approche. Puis à l’entente de son parler et son accent très rural la sensiblerie dont il s’était habitué depuis qu’il était au Chant du Paon serait à laisser de côté. Bon bon bon.
Il s’arrêta quelques instants afin de réfléchir à la meilleure marche à suivre, et puis finalement… chassez le naturel, il revient au galop.

« Vous êtes dans le métier depuis longtemps ? C’est la première fois que je vous vois lorsque je viens animer le marché. En fait, je ne savais même pas qu’on avait de telles pierres en Ecosse ! A moins que vous ne les importiez ? » Il s’arrêta une seconde, le court très vif de ses pensées inscrit sur son visage, qui ne tarda pas à s’illuminer avec une espèce d’innocence sommes toute enfantine : « A moins que vous n’alliez les chercher vous-mêmes ? Vous voyagez beaucoup ? »

Et après il se demandait pourquoi la guilde était parfois réticente à l’envoyer faire autre chose que chanter.

propulsed by VANKA





   



   Un soir, j'ai assis la Beauté sur mes genoux.


Et je l'ai trouvée amère. − Et je l'ai injuriée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t115-lifa http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t135-carnival-of-rust http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t136-my-tongue-shall-become-iron
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t118-y-en-aura-pour-tout-le-monde http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t123-une-p-tite-carte-de-fidelite http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t124-toujours-rubis-sur-l-ongle
Gif :
Race : Humain
Magie : Elémentaliste Terre-Métal
Age : 33 ans
Statut : Bijoutier itinérant
Avis sur la Chasse : La quoi ? Ils chasse ce qui font quoi ? Merde.

Il en a peur pour des raisons évidentes, du coup il se tient tranquille, enfin, autant qu'il le peut, quoi.

Style de combat : En règle générale il essaye d'éviter de se battre, mais si il doit, il joue des éléments qu'il maîtrise, après tout c'est quand même assez rare qu'on ne se batte pas sur le sol pas vrai ?
Pseudo : Megumi
Posts : 56
Points : 30
DC : Brad - Alak - Lobhach
Avatar : Loïc Varraut
Crédits : /

MessageSujet: Re: Vérifier ses Marchandises |Fearghas McCóigreach [FINI]  Sam 5 Mai - 0:21
Pas vu, pas pris.
Ça vous apprendra à vérifier vos sources...

  
Fier de son petit tour, Dunstan n'en montra pourtant rien physiquement, se contentant de se redresser, les bras croisés, pour observer la réaction de l'inconnu. Visiblement, la douleur avait fait taire l'étrange personnage pendant un temps, mais un temps beaucoup trop court pour Dunstan puisqu'il se remit à parler, on ne l'arrêtait plus. Mais le bijoutier avait, lui aussi, l'habitude de parler, aussi, même si son interlocuteur ne lui laissait pas une très grande marge de manœuvre, il s'incrusta dans son discours, parlant aussi vite que lui, pour répondre à ses questions au fur et à mesure qu'il les posait, ce qui donnait une joute verbale assez amusante autant d'un point de vue extérieur que de celui de Dunstan lui même.

« Ah j'vous r'merci, j'fais d'mon mieux j'vous assure. Oh bah maint'nant ça doit faire une quinzaine d'année, j'suis comme qui dirait tombé d'dans. J'passe pas trop souvent à Eaglesham c'la dit, pourtant y'a une joli clientèle ici mais bon c't'assez loin d'mon secteur habituel mine de rien, d'ailleurs j'vous avais jamais vu non plus. Pour les pierres s't'un mélange, on peut en trouver par ici si on sait où chercher. Tout juste, certaines d'entre elles sont d'import, d'Inde en particulier. » L'inconnu marqua une pause qui avait permit à Dunstan d'apporter une réponse plus longue avant qu'il ne reprenne. « J'voyage pas mal, ouais, mais j'suis jamais allé en Inde, et vous vous bougez ? C't'incroyable c'te façon qu'vous avez d'jouer. Vous jouez d'puis longtemps ? Et vous sauriez faire d'un autre instrument aussi ? Et l'chant ? Ça vous vient toujours naturellement comme ça ? V's'avez beaucoup d'talent en tout cas, j'vous écoutais quand v's'êtes passé t'ta'l'heure et franchement j'dois dire que j'ai rarement entendu jouer aussi bien. V's faite p'tetre parti du Chant du Paon non ? Si c'pas l'cas v'devriez, j'crois qu'ils ont leur QG à coté d'ici. »

S'adapter au client. C'était la clé de la survie en milieu...Occupé par des gens. Et Dunstan faisait ça très bien. Tout lui était venu assez naturellement, c'était comme l'équitation, le plus dur était souvent de poser un pied à l'étrier, une fois sur la selle il suffisait d'un peu de concentration pour ne pas tomber. Tout en parlant il avait continué à remballer son étal, bijoux compris évidemment, c'était ce qu'il mettait le plus tôt sous clé juste après la recette. Une fois la dernière caisse fermée à clé et rangée dans le dernier sac, il se retourna vers son visiteur du soir pour lui tendre la main, y'avait bien quelque chose qu'il avait oublié de faire et qui achèverait peut être de le désarçonner.

« Dunstan Foghlaidh. Ravi d'rencontrer quelqu'un d'aussi passionné qu'vous. »

  
propulsed by VANKA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t118-y-en-aura-pour-tout-le-monde http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t123-une-p-tite-carte-de-fidelite http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t124-toujours-rubis-sur-l-ongle
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t115-lifa http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t135-carnival-of-rust http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t136-my-tongue-shall-become-iron
Le Chant du Paon
Gif : Too fab for ya
Race : Humain
Magie : Illusionniste
Age : 26 ans
Statut : Ménestrel, se complaît particulièrement dans le conte oral. Le crouth et la lyre sont ses instruments de prédilection, un peu moins la vielle à roue.
Avis sur la Chasse : Elle ne l’enchante pas vraiment. Il est intrigué, presque fasciné par l’existence de toutes les créatures Faëriques qu’il souhaite intégrer à de nouvelles ballades aussi les massacres à leur égard écœurent son âme de poète.

De plus, il lui est déjà arrivé lors de prestations de rues (par exemple) de faire la rencontre de certains membres des rebelles, dont les idéologies le rendent d’autant plus curieux maintenant que la Chasse a commencé. De là à dire qu’il serait prêt à les rejoindre…

Style de combat : La musique adoucit les mœurs, non ? Ou les meurtres...
Pseudo : Sieben
Posts : 36
Points : 30
DC : Eoh Tùrambar / Daerrion'lyr Tsadeer
Avatar : Illustrations originales de Loki
Crédits : shotsdearte (avatar) & Sceith-A (icône)

MessageSujet: Re: Vérifier ses Marchandises |Fearghas McCóigreach [FINI]  Mer 9 Mai - 22:21
Pas vu, pas pris.
Ça vous apprendra à vérifier vos sources...

Finalement, le commerçant semblait être sorti de la stupeur qui avait précédé sa rencontre avec Fearghas (et, il pouvait l’admettre avec une légère once de fierté, c’était un effet qu’il faisait souvent lorsqu’il ouvrait la bouche pour ne plus jamais la refermer) et puisqu’il s’était mis à parler à son tour. Pour son grand plaisir d’ailleurs ! S’il n’était pas lui-même un puits sans fond de discussion, il aurait très certainement été surpris du débit de paroles de son interlocuteur.
Mais puisque ce n’était pas le cas… Quoi de mieux qu’une bonne petite joute verbale pour vous rafraîchir les idées après une longue journée ? Ne démordant pas de son flot de paroles, il s’enquit donc de répondre aux questions sitôt qu’elles arrivaient, ou en ajouter de nouvelles aux réponses du bijoutier :

« Ah c’est pour ça que je ne vous avais jamais vu alors, je ne devais être commissionné que lorsque vous n’étiez pas en ville, c’est dommage d’ailleurs un si joli étal ça m’aurait manqué de ne jamais le découvrir –même si, évidemment, je n’aurais pas pu le savoir mais maintenant en le sachant définitivement je peux vous dire que ça m’aurait manqué. C’est que c’est vraiment du bon boulot que vous faites ! Eh bien vous devez avoir un sacré œil pour réussir à trouver celles qui vous intéressent, vraiment vous avez un talent incroyable surtout continuez comme ça ! » Il ne put mine de rien pas cacher l’intérêt certain qu’il avait soudainement éprouvé en apprenant que son interlocuteur voyageait… Il était donc sorti du Duché ! Pour lui qui y était resté cloîtré toute sa vie, c’était tout bonnement fascinant. « L’Inde ! Mais c’est loin, ça doit vous revenir une fortune mais quand on voit la beauté de vos pierres on comprend tout de suite pourquoi ça en vaut la peine, non malheureusement je n’ai jamais pu aller hors du Duché mais je compte bien étendre mes connaissances des folklores en voyageant, j’ai déjà beaucoup entendu parler de l’Irlande mais j’espère pouvoir aller au-delà de la mer un jour, et vous jusqu’où êtes-vous allé si vous voyagez beaucoup vous devez en avoir du monde et avoir tant de choses à raconter ? Ca fait presque une dizaine d’années que j’apprends oui, mais je continue toujours de m’améliorer par exemple je joue de la lyre et du crouth que vous avez pu entendre tout à l’heure mais j’apprends la vielle à roue aussi en ce moment même si je préfère par-dessus tout conter des histoires mais c’est toujours mieux d’être accompagné d’un fond musical, oui c’est devenu aussi naturel que de parler maintenant alors au bout d’un moment on n’y fait même plus vraiment attention et les notes sortent toutes seules vous savez. Ah merci beaucoup, ça me fait vraiment plaisir vous savez que vous ayez apprécié mon spectacle de ce matin surtout dans ce genre de foires les gens ne font pas forcément attention aux troubadours, c’est plus comme un bruit de fond vous voyez ? C’est justement eux qui m’ont envoyé je les ai rejoins il y a des années déjà c’est plus pratique surtout pour trouver des représentations c’est qu’on ne joue pas en ville n’importe où, il faut des autorisations et un horrible blabla administratif dont je me passe volontiers c’est à n’y rien comprendre tout ce qu’il demande simplement pour qu’on puisse distraire un peu les passants vous n’avez pas idée. »

Un grand sourire aux lèvres, même pas à bout de souffle, le rouquin était tout bonnement revigoré par l’échange incessant qu’il avait avec son nouvel ami (car il avait décrété que, vraiment, il l’appréciait bien celui-là, même s’il avait savamment –et comment d’ailleurs- entourloupé la Guilde). C’est pourquoi il n’hésita pas une seule seconde à saisir la main qui lui fut tendue, la secouant vigoureusement tandis qu’il se présentait. Si ça ce n’était pas la preuve que lui aussi s’était bien amusé.

« Fearghas McCóigreach ! Et tout le plaisir est pour moi, rencontrer un véritable maître artisan est un pur plaisir j’ai toujours été très admiratif des arts manuels ! »

Bon… Peut-être aucun des deux n’était réellement sincère dans ses propos mais… C’était un détail ça, non ?

propulsed by VANKA





   



   Un soir, j'ai assis la Beauté sur mes genoux.


Et je l'ai trouvée amère. − Et je l'ai injuriée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t115-lifa http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t135-carnival-of-rust http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t136-my-tongue-shall-become-iron
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t118-y-en-aura-pour-tout-le-monde http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t123-une-p-tite-carte-de-fidelite http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t124-toujours-rubis-sur-l-ongle
Gif :
Race : Humain
Magie : Elémentaliste Terre-Métal
Age : 33 ans
Statut : Bijoutier itinérant
Avis sur la Chasse : La quoi ? Ils chasse ce qui font quoi ? Merde.

Il en a peur pour des raisons évidentes, du coup il se tient tranquille, enfin, autant qu'il le peut, quoi.

Style de combat : En règle générale il essaye d'éviter de se battre, mais si il doit, il joue des éléments qu'il maîtrise, après tout c'est quand même assez rare qu'on ne se batte pas sur le sol pas vrai ?
Pseudo : Megumi
Posts : 56
Points : 30
DC : Brad - Alak - Lobhach
Avatar : Loïc Varraut
Crédits : /

MessageSujet: Re: Vérifier ses Marchandises |Fearghas McCóigreach [FINI]  Mer 16 Mai - 7:36
Pas vu, pas pris.
Ça vous apprendra à vérifier vos sources...

 
La conversation allait de bon train entre les deux hommes, le débit était si rapide et ininterrompu qu'on aurait pu croire à une foule de protagonistes qui parlaient en même temps alors que non, ils n'étaient bien que deux. Dunstan était captivé par l'échange avec le ménestrel, il écoutait, comprenait et répondait à chaque phrase de son interlocuteur profitant de ses inspirations pour parler. En fait, chacun jouait avec les souffle de l'autre et Dunstan trouvait ça vraiment amusant. Aussi divertissant qu’intéressant, surtout qu'ils parlaient bijoux et musique, soit les deux seuls sujets qui étaient susceptibles de l’intéresser à ce point. S'il avait été attentif au monde qui les entourait, il aurait sans doute été encore plus amusé de voir les regards interloqués que leur lançaient les passants médusés, mais il était trop pris dans le dialogue pour ne serait-ce que songer à y faire attention.

« Ouais j'ai d'jà quitté l'pays pas mal de fois, franch'ment l'Irlande j'vous l'conseille, v'devriez sérieusement pense à y aller. J'aurais bien deux, trois trucs à raconter, mais franch'ment c'pas grand chose, j'vais où l'vent m'mène et où j'en ai envie et c'le plus important, vous savez, faire ce qu'on veut. Ah ouais ? Oui c't'une bonne idée d'varier les instrument, vous pouvez changer quand vous voulez, comme ça vous touchez à tout pas vrai ? Par chez moi on raconte des tas d'histoires et c'presque tout l'temps en musique, ça fait vivre les récits, c'plus joyeux ! Ah, j'vous comprend, on a un peu l'même problème quand on veut avoir un étal sur l'marché, c't'une vraie angoisse administrative, surtout ici, à Eaglesham, c't'a croire qu'on veut nous empêcher d'faire not' métier ! J'imagine que c'parc'que c'est la capitale, les règles sont plus strictes, c'normal dans un sens, vu l'nombre de gens qui passent par ici vaut mieux pas faire d'bêtise, mais bon j'vous raconte pas l'calvaire quand on veut juste exercer en toute légalité. M'enfin heureusement qu'je suis persévérant ! »

Il poussa un petit soupir contrit en songeant à tout ce qu'il avait du faire -et surtout payer- pour arriver à avoir une autorisation. Maintenant qu'il l'avait, il ferait tout pour la garder coûte que coûte.

Donc il avait bien affaire à un membre du Chant du Paon. C'était la première fois qu'il s'adressait à l'un d'entre eux, sans compter sa clientèle bien entendu, et il songea, amusé, que s'ils étaient tous aussi loquaces que celui-là, les repas devaient être bien animés. L'homme lui serra vigoureusement la main en se présentant et Dunstan lui sourit. Ce Fearghas lui était décidément fort sympathique et il lui avait presque fait oublier toute la fatigue et la lassitude de la journée, il allait d'ailleurs relancer la conversation avant d'être interrompu par les cloches de la cathédrale près de laquelle ils se trouvaient. Il était déjà tard et il n'avait qu'à moitié fini le rangement, si ça continuait il allait réellement se trouver avec les gardes sur le dos.

« Bon, faudrait vraiment que j'finisse de débarasser l'plancher...En tout cas ça a été un plaisir, m'ssieur McCóigreach, j'espère qu'j'aurais l'occasion d'vous réécouter jouer d'main ! »

Fit-il au ménestrel avec un léger salut de la tête. Puis il se détourna pour finir son paquetage. Après quoi il n'aurait plus qu'à déposer tout ça à son entrepôt sur le port et, enfin, oublier cette foutue journée.

 
propulsed by VANKA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t118-y-en-aura-pour-tout-le-monde http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t123-une-p-tite-carte-de-fidelite http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t124-toujours-rubis-sur-l-ongle
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t115-lifa http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t135-carnival-of-rust http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t136-my-tongue-shall-become-iron
Le Chant du Paon
Gif : Too fab for ya
Race : Humain
Magie : Illusionniste
Age : 26 ans
Statut : Ménestrel, se complaît particulièrement dans le conte oral. Le crouth et la lyre sont ses instruments de prédilection, un peu moins la vielle à roue.
Avis sur la Chasse : Elle ne l’enchante pas vraiment. Il est intrigué, presque fasciné par l’existence de toutes les créatures Faëriques qu’il souhaite intégrer à de nouvelles ballades aussi les massacres à leur égard écœurent son âme de poète.

De plus, il lui est déjà arrivé lors de prestations de rues (par exemple) de faire la rencontre de certains membres des rebelles, dont les idéologies le rendent d’autant plus curieux maintenant que la Chasse a commencé. De là à dire qu’il serait prêt à les rejoindre…

Style de combat : La musique adoucit les mœurs, non ? Ou les meurtres...
Pseudo : Sieben
Posts : 36
Points : 30
DC : Eoh Tùrambar / Daerrion'lyr Tsadeer
Avatar : Illustrations originales de Loki
Crédits : shotsdearte (avatar) & Sceith-A (icône)

MessageSujet: Re: Vérifier ses Marchandises |Fearghas McCóigreach [FINI]  Jeu 14 Juin - 21:29
Pas vu, pas pris.
Ça vous apprendra à vérifier vos sources...

Fearghas était absolument enhardi par la conversation avec ce Dunstan. Rien ne pouvait le rendre plus aux anges qu’un interlocuteur aussi prompt à profiter de ses silences pour répondre à son tour, créant une sorte de danse endiablée de leurs souffles qui ne cessaient jamais d’aller se rencontrer, virevoltant l’un autour de l’autre pour parvenir à mener la danse.

Il venait tout juste de rouvrir la bouche, s’apprêtant à entonner sa propre litanie de mots, lorsque les cloches de la cathédrale tintèrent et, comme par un subtil enchantement, transformèrent derechef la posture du vendeur. Lui qui s’était détendu au contact du ménestrel, retrouva finalement son air las et fatigué de fin de journée tandis qu’il se détournait du roux afin de reporter son attention sur son étal.

Affichant une moue vexée lorsqu’il lui tourna le dos, il porta ses mains à ses hanches, frustré de ne pouvoir converser plus avant, lorsque le chatouillement d’une corde tressée contre ses doigts lui fit baisser la tête. Suspendue à sa ceinture, une bourse ocre en lin semblait réclamer son attention. Se remémorant soudainement la raison première de sa visite au commerçant, il en détacha les liens et commença à jouer avec le sac, le faisant sauter d’une à l’autre de ses mains.

« Ah, mais je crains ne pas pouvoir vous quitter de si bonne heure… »

Lorsqu’il eut récupéré l’attention de Dunstan, son visage affichait une espèce de sourire angélique, de ceux dont on est peu sûr de pouvoir avoir entière confiance. Toute son allure n’avait plus rien à voir avec celle qu’il avait adopté jusque lors.

« Vous risquez d’oublier quelques uns de vos biens, sinon. »

Accompagnant le geste à la parole, il déposa son "jouet" sur l’étal les séparant, lui intimant d’un signe de tête de l’ouvrir. Au milieu des bijoux de piètre facture s’étaient mêlés quelques ducats en argent voire une ou deux pierres semi-précieuses, véritable contraste au milieu du toc.

« Un cadeau de la Guilde… » il fit légèrement traîner ce dernier mot, l’accentuant, persuadé qu’il n’aurait aucune difficulté à comprendre de laquelle il retournait. Rares étaient les commerçants des Highlands à ne pas connaître leur réputation quelque peu jalouse et territoriale. « Elle n’aime pas se faire flouer sur son territoire, mais sait reconnaître le talent quand elle le voit. C’est une petite compensation qu’elle vous offre… En échange bien sûr de votre bonne volonté. »

Son sourire s’étendit quelque peu, laissant très volontiers planer une inconnue sur cette fameuse bonne volonté.

propulsed by VANKA





   



   Un soir, j'ai assis la Beauté sur mes genoux.


Et je l'ai trouvée amère. − Et je l'ai injuriée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t115-lifa http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t135-carnival-of-rust http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t136-my-tongue-shall-become-iron
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t118-y-en-aura-pour-tout-le-monde http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t123-une-p-tite-carte-de-fidelite http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t124-toujours-rubis-sur-l-ongle
Gif :
Race : Humain
Magie : Elémentaliste Terre-Métal
Age : 33 ans
Statut : Bijoutier itinérant
Avis sur la Chasse : La quoi ? Ils chasse ce qui font quoi ? Merde.

Il en a peur pour des raisons évidentes, du coup il se tient tranquille, enfin, autant qu'il le peut, quoi.

Style de combat : En règle générale il essaye d'éviter de se battre, mais si il doit, il joue des éléments qu'il maîtrise, après tout c'est quand même assez rare qu'on ne se batte pas sur le sol pas vrai ?
Pseudo : Megumi
Posts : 56
Points : 30
DC : Brad - Alak - Lobhach
Avatar : Loïc Varraut
Crédits : /

MessageSujet: Re: Vérifier ses Marchandises |Fearghas McCóigreach [FINI]  Jeu 5 Juil - 17:45
Pas vu, pas pris.
Ça vous apprendra à vérifier vos sources...

 
Lorsque Fearghas jeta le sac sur son étal à peine plié, Dunstan en devina tout de suite le contenu, puis, lorsqu'il l'ouvrit, un sourire en coin vint redresser ses lèvres. C'était donc là qu'ils étaient eux ? Et il y avait autre chose, de l'or et autres joyeusetés qui conserveraient sans doute toujours le pouvoir de faire briller ses yeux. Prudent, il n'accepta pas tout de suite le présent, laissant plutôt le ménestrel parler. Ah, ce n'était donc pas un chapardeur isolé qui lui était tombé dessus mais bel et bien la guilde des voleurs elle même. Flatteur. Comme toujours il ne se précipita pas dans le panneau, et attendit la suite. Qu'est-ce qu'il lui chantait là ? La guilde cherchait quoi au juste ? Ce n'était évidemment pas la première fois que le bijoutier avait affaire à eux, comme tous les commerçants, sauf que pour lui c'était différent. Les marchandeurs de toute sorte haïssait les agissements de cette bande de rats, mais pas lui, au contraire il avait souvent agis de concert avec eux, c'était ses origines qui étaient responsable de ça.

Mais travailler pour eux ? Jamais fait. D'après ce qu'il avait entendu, ça pourrait rapporter gros. Très gros. C'était plutôt tentant dans un sens, même s'il ne savait pas exactement en quoi il pourrait être utile, à moins de redonner apparence correcte aux bijoux...Mais il ne ferait pas ça gratuitement, la petite "compensation" ici était loin d'être suffisante, c'était un commerçant et il était hors de prix. En revanche, il risquait gros : il ne faisait pas qu'arnaquer ses clients, il usait de la magie pour arriver à ses fins. Les membres de la guilde n'était pas digne de confiance, il n'y avait qu'entre eux qu'ils se soutenaient mais la plupart auraient été prêts à vendre père et mère pour peu que le prix leur convienne, il devait agir avec finesse pour ne pas se retrouver sur un bûcher.

« Ah ouais ? Elle r'connait les talents ? V'pourrez lui dire d'engager des mains plus compétentes que ça, l'voleur qu'a prit ces trucs est clairement un novice, l'a chopé des maquettes. V'savez ? Ces truc que j'présente aux clients avant de créer la pièce finale, histoire qu'ils s'rendent compte de c'que ça donne. J'en ai plein d'autres si ça vous interesse, v'semblez aimer la camelote. »

Railla-t-il en désignant un petit coffre un peu plus loin qui contenait justement les dites "maquettes" -comprenez "pièces qu'il n'avait pas encore enchantées pour leur donner plus fière allure". Il promena un regard pensif sur Fearghas. Celui-ci semblait complètement sûr de lui, mais Dunstan était tout à fait sûr de pouvoir reprendre l'avantage. Il semblait bien parti pour, du moins. C'était même plutôt encourageant pour lui, il venait de ridiculiser l'organisme qui terrifiait le plus les commerçants du Duché. Si seulement il avait eu quelqu'un pour raconter cette cocasse aventure, songea-t-il avec un nouveau sourire en coin.

 
propulsed by VANKA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t118-y-en-aura-pour-tout-le-monde http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t123-une-p-tite-carte-de-fidelite http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t124-toujours-rubis-sur-l-ongle
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t115-lifa http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t135-carnival-of-rust http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t136-my-tongue-shall-become-iron
Le Chant du Paon
Gif : Too fab for ya
Race : Humain
Magie : Illusionniste
Age : 26 ans
Statut : Ménestrel, se complaît particulièrement dans le conte oral. Le crouth et la lyre sont ses instruments de prédilection, un peu moins la vielle à roue.
Avis sur la Chasse : Elle ne l’enchante pas vraiment. Il est intrigué, presque fasciné par l’existence de toutes les créatures Faëriques qu’il souhaite intégrer à de nouvelles ballades aussi les massacres à leur égard écœurent son âme de poète.

De plus, il lui est déjà arrivé lors de prestations de rues (par exemple) de faire la rencontre de certains membres des rebelles, dont les idéologies le rendent d’autant plus curieux maintenant que la Chasse a commencé. De là à dire qu’il serait prêt à les rejoindre…

Style de combat : La musique adoucit les mœurs, non ? Ou les meurtres...
Pseudo : Sieben
Posts : 36
Points : 30
DC : Eoh Tùrambar / Daerrion'lyr Tsadeer
Avatar : Illustrations originales de Loki
Crédits : shotsdearte (avatar) & Sceith-A (icône)

MessageSujet: Re: Vérifier ses Marchandises |Fearghas McCóigreach [FINI]  Sam 21 Juil - 11:33
Pas vu, pas pris.
Ça vous apprendra à vérifier vos sources...

Lorsque Fearghas jouait pour la Guilde comme c’était le cas présentement, son comportement était généralement toute autre de ses allures d’enfantine insouciance qu’il arborait habituellement. Porter sur lui la marque de sa famille et utiliser ses mots pour asseoir leur réputation dans tout le duché d’Eaglesham lui donnait immanquablement une assurance qu’il ne retrouvait pas même lorsqu’il chantait –et pourtant il savait qu’il y était bon. Cette fois n’avait pas dérogé à la règle, l’allure fière, un sourire énigmatique flottant sur son visage. Il connaissait depuis des années le gars qui lui avait tant et tant vanté la beauté des bijoux de ce Dunstan, et lui-même avait pu le remarquer de ses yeux propres. S’il était impossible pour le ménestrel de deviner dans l’immédiat de quoi il retournait réellement, il ne se faisait pas le moindre doute sur le fait qu’il y avait un truc. Il voyait tous les jours des prestidigitateurs de tous types s’exercer à leurs tours qui n’avaient rien de magique et tout de la supercherie au Chant du Paon, ce n’était pas lui qui allait remettre en doute ce genre de talent.

Mais… Le marchand le provoquait, et il était trop joueur pour laisser cela passer sans relever d’une quelconque manière. Ils avaient déjà joué plus tôt, il n’allait certainement pas se priver de recommencer. D’autant qu’il avait une énigme à résoudre de son côté, et il détestait faire durer le suspens.

« C’est que la Guilde ne voulait pas vous faire craindre un possible partenariat à venir en vous lésant de trop grands biens… Ce n’est sûrement pas à vous que je vais apprendre les lois du marché, n’est-ce pas ? Disons qu’il s’agissait simplement d’une… mise en bouche. » Certes il bluffait totalement, mais c’était ce pour quoi il était le meilleur après tout. Ses mots lui avaient toujours permis de se sortir des pires situations, ou presque, il n’allait pas changer une manière de faire qui fonctionnait parfaitement maintenant. « Nous savons que vous jouez sur notre territoire sans notre consentement, mais nous avons décidé de nous montrer plus magnanimes. Imaginez un peu… » C’était la phase la plus délicate qu’il engageait, celle où il lui faudrait trouver exactement les bonnes formulations pour attiser suffisamment la convoitise de l’artisan. Il commença à ressentir ce léger frisson d’excitation qui accompagnait invariablement ses missions pour sa famille. « Votre talent ajouté à nos contacts et notre protection. La Guilde sait se montrer généreuse avec ses amis, et les bénéfices sont toujours au rendez-vous. Des places de choix lors des marchés, un accès facilité pour obtenir un emplacement lors des plus grands événements. En d’autres termes ; en quelques semaines de travail vous pourriez gagner plus que tout ce que vous vous faites actuellement en plusieurs mois. »

Tandis qu’il parlait, sa magie s’était activée sans même qu’il en ait conscience –comme de coutume. Des images de richesse et d’opulence, un étal vidé de ses bijoux après quelques heures seulement de l’ouverture d’un marché…

propulsed by VANKA





   



   Un soir, j'ai assis la Beauté sur mes genoux.


Et je l'ai trouvée amère. − Et je l'ai injuriée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t115-lifa http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t135-carnival-of-rust http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t136-my-tongue-shall-become-iron
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Vérifier ses Marchandises |Fearghas McCóigreach [FINI]  
Revenir en haut Aller en bas
 
Vérifier ses Marchandises |Fearghas McCóigreach [FINI]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale
» Ohoh, voici Liana ! [Fini.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Corvus Corax RPG :: DUCHE D'EAGLESHAM :: Eaglesham :: Habitations, Rues et Grand'Place-
Sauter vers: