Partagez | 
 

 Un jour nouveau [Eoh Tùrambar]

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Falicia
Race : Elfe
Age : 210
Statut : Vagabonde
Avis sur la Chasse : Ils chassent ce qu'ils ne comprennent pas... Ils ont peur de nous voilà tout. S'il faut me défendre je le ferais, mais le plus possible j'évite les conflits. Je n'accepte pas cette violence gratuite....

Style de combat : Dague en corps à corps
Pseudo : Falicia
Posts : 136
Points : 164
DC : Erifra Solnor
Avatar : .
Crédits : ChubyMi

MessageSujet: Un jour nouveau [Eoh Tùrambar]  Jeu 5 Avr - 21:26
Le passé nous rattrape
Et il fait très mal


 
Encore une fois Fal avait décidé de passer la nuit dans une taverne, à boire et plus encore... Et en se réveillant c'était Falicia qui en faisait les frais. Ce matin là elle était dans une chambre, jusque là rien ne changeait... Sauf qu'il y avait encore quelqu'un à côté d'elle.

" Qu... "

C'était un homme à moitié nu, affalé de tout son long sur le lit, à moitié par terre, le bras et la tête hors du lit. Falicia pesta intérieurement et se leva doucement. Elle reprit rapidement ses affaires, et sortit de la chambre. Elle n'oublia pas de mettre sa capuche sur la tête et prit la direction des commerces.

" Fal, vraiment tu devrais faire attention, un jour on va se faire prendre, et crois moi ce n'est pas avec un sourire et une partie de jambe en l'air que tu.. qu'on va s'en sortir. "

L'intéressée riait aux éclats devant la gène de l'elfe, et l'empêcha de voir ce qu'il y avait autour d'elle. Elle se cogna contre quelque chose, et pesta un instant avant de relever la tête. Oups... C'était un garde, et s'il voyait ne serait-ce que ses cheveux elle savait qu'elle ne s'en sortirait pas. Elle pivota pour se retrouver dos à lui et se mit à marcher vite en slalomant entre les gens. Le garde lui demandait de s'arrêter, ce qu'elle ne fit pas, et dans la panique tenta de courir. Peine perdue, l'homme était déjà sur elle et empoigna sa cape.
Dans son élan Falicia continua son avancée mais avec la précipitation du matin le noeud ne tenait pas à grand chose. Il se dénoua donc, et la cape resta dans la main du garde. Ce qui fit qu'en pleine rue, bondée de monde, elle se retrouva la tête nue, ses cheveux bleus au vent et à la vue de tous.
Il ne fallu que quelques secondes avant qu'un vent de panique ne gagne les rues. "Sorcière, étrange, attention, brûlez là" furent les mots qui fusaient partout autour d'elle. Le garde lâcha alors sa cape pour empoigner les cheveux de l'elfe, tirant par la même occasion.

" Qu'est ce que c'est que ça ? Explique toi ! "

La fin de sa phrase fut étouffé lorsqu'il vit l'oreille de Falicia, terminée par un bandage un peu salie de la veille et prêt à se détacher.

" Tu vas y passer toi ! "

NON. Surtout pas, pas après tout ce qu'elle avait fait pour s'intégrer parmi les hommes ! -Même si elle restait discrète elle aimait traîner en ville sans qu'on la remarque-
Avec la force du désespoir, elle poussa violemment le garde qui trébucha en arrière, arrachant une mèche de cheveux par la même occasion. Elle profita de la cohue ambiante pour se faufiler dans la foule mais beaucoup de personnes étaient contre tout ce qui sortait de l'ordinaire. Elle se prit des coups, des jets de toutes sortes de choses. Les gens criaient, l'insultaient, tentaient de la retenir, mais la jeune elfe fini par se retrouver dans une ruelle vide, et se mit à arpenter les couloirs sombres de la ville. Des larmes avaient coulées sur ses joues, le bandage d'une de ses oreilles ne tenait plus, s'entremêlant à ses cheveux. Elle s'arrêta finalement dans un coin, tremblante. Elle pris la dague dans ses mains et guetta l'obscurité. La peur avait pris le dessus, et le vide s'était fait dans son esprit.
 
propulsed by VANKA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t51-all-those-friendly-faces http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t52-keep-the-streets-empty-for-me
Gif : Eoh is having none of your shit.
Race : Demi-elfe
Age : 132 ans
Statut : Chasseur / Ermite
Avis sur la Chasse : Il hait aussi bien les hommes que la Faërie, mais ce n'est pas pour autant qu'il cautionne ces massacres.
De fait, il ne prendra les armes contre aucun de ces peuples et se sent bien mieux à l'écart de leurs querelles.

Style de combat : N'est pas un combattant, autant qu'il le peut se contente d'utiliser ses armes pour la chasse. Arc / Dague
Pseudo : Sieben
Posts : 259
Points : 164
DC : Fearghas McCóigreach
Avatar : Alexandre Astier
Crédits : Vanka

MessageSujet: Re: Un jour nouveau [Eoh Tùrambar]  Mar 17 Avr - 19:21
Le passé nous rattrape
Et il fait très mal

Eoh détestait les humains. Il ne pensait pas qu’il puisse se passer une journée dans laquelle il ne répèterait pas suffisamment de fois cette simple phrase, presque comme un crédo. Ils étaient bruyants, gourds, puants, rien chez eux n’appelait à la sympathie ni à quoi que ce soit de positif d’ailleurs. Et puis cette odeur dans leurs rues… que pouvaient-ils bien y faire pour qu’elle soit aussi pestilentielle ? Pire encore ; comment pouvaient-ils simplement la supporter ?

Non décidément, il détestait les humains.

Sûrement ce sentiment était-il encore plus accru depuis que le duc de leur cité avait déclaré la guerre aux peuples de la Faërie. Sans compter qu’il lui fallait alors redoubler de vigilance pour échapper à leurs surveillances et s’épargner bon nombre d’ennuis. Et puis quoi encore, il arrivait, échangeait ses peaux contre ce dont il avait besoin (généralement du sel, ou des matériaux qu’il n’était pas en mesure de se fournir par lui-même ou chez les nains) et repartait aussi tôt. On eut presque pu dire que rester une minute de plus ici-bas l’aurait tué –c’était en fait, à peu de choses près, vrai. Enfin… heureusement pour lui que son apparence ne trahissait sa parenté elfique qu’à des yeux avertis. Généralement sa barbe lui suffisait à donner le change.

Après plusieurs jours de marche, Eoh était donc arrivé à Forgont suffisamment tôt pour ne pas rater les marchés et divers étals qui auraient pu l’intéresser, sans pour autant compter s’attarder plus que nécessaire. Il avait tout à fait de quoi se payer une nuit à l’auberge ne cas d’extrême nécessité, mais même les lits humains semblaient ne pas connaître la définition du confort –autant dormir par terre il y serait plus à son aise.

Enfin, comme il l’avait espéré, il ne lui fallut que quelques heures supplémentaires pour boucler une bonne fois pour toutes son baluchon qu’il balança par-dessus son épaule presque aussitôt, trop heureux que tout se soit passé sans encombres et qu’il puisse enfin regagner sa forêt et à terme sa cabane chérie.
C’était sans compter sur ses maudits sens surdéveloppés qui ne lui laissaient aucun répit. Dommage, à quelques mètres près il était pourtant arrivé aux portes de la ville… Il n’en avait pas fallu de peu qu’il soit trop loin pour percevoir distinctement les mouvements de foule. Quoi que. Puissante comme l’était la cohue même les nains devaient l’entendre depuis leur grotte. Et là, elle n’était qu’à quelques rues de lui.

Par sécurité il rabattit sa capuche sur ses cheveux et se glissa aussi furtivement qu’il lui était possible dans les rues adjacentes. En effet, un mouvement de foule s’était créé mais il avait du mal à discerner quel en était le sujet (y en avait-il seulement un ?). Un mouvement en particulier attira cependant son attention, très bref avant de disparaître au coin d’une autre rue, mais juste suffisant pour qu’il comprenne de quoi il en retournait. Une elfe, il n’avait pas le moindre doute là-dessus, sans aucun doute avait-elle été trop curieuse, avait bravé les ordres d’Oberon et s’était faite attraper. Une histoire qui n’était que trop tristement devenue banale en ces temps troubles. Tant pis pour elle, elle avait scellé son propre sort en posant les pieds ici.

Avant de se faire remarquer à son tour, Eoh détourna les talons et continua son chemin… pour quelques pas seulement. Merde. Merde, merde, merde, merde. Merde ! Foutue conscience. Pourquoi était-il donc incapable de juste ignorer les malheurs dans lesquels les autres passaient leur temps à se fourrer, hein ? Encore une histoire qui allait lui retomber dessus, il le sentait venir à des miles…

En même temps il était juste incapable de lui tourner indéfiniment le dos. Jurant pour la il-ne-savait-plus-combien-de-fois, les dents serrées de frustration, le semi-elfe retourna sur ses pas et entreprit de rejoindre l’imprudente. Eviter les humains ne fut pas une mince affaire, mais il y parvint malgré tout quoi qu’il lui faudrait repriser (encore) sa cape par endroits. Par chance la ruelle qu’avait choisie l’elfe n’était pas un cul-de-sac, mais à la voir recroquevillée en plein milieu du chemin il n’était pas sûr que cela soit bien mieux. Entre eux deux un homme qui avait dû la remarquer lorsqu’elle s’était détachée de la foule s’apprêtait à se jeter sur elle. La dague dont il ne se séparait jamais pendait bien à sa ceinture, bien à sa place, mais il ne pouvait pas se résoudre à le tuer froidement ici et là. Pour autant, il ne pouvait pas se permettre d’exposer son visage et risquer d’être rattaché lui aussi au peuple de la Faërie.

Mesurer sa respiration… Alléger son pas… En un rien de temps la bête avait repris le dessus. Il rabattit sa capuche suffisamment bas pour cacher la partie supérieure de son visage, et dans un bond plaqua fermement l’homme contre le mur. A quelle puissance devrait-il le frapper exactement pour l’étourdir ?..
Ses oreilles remuèrent légèrement à l’entente de nouveau bruits. Des pas, dans leur direction. Deux. Peut-être trois. Des humains à en juger par le bruit. Partir vite. Impossible de laisser immédiatement l’homme, le risque qu’il le voit était encore trop grand. Elfe en danger.

« Va-t-en, dépêche-toi ! »

Intima-t-il en elfique dans un souffle, presque un grognement, le plus faiblement possible car il rechignait à utiliser cette langue devant témoin mais ne voulait tout de même pas être compris de ses ennemis.

propulsed by VANKA




Out into the darkness peering, long I stood there wondering, fearing,
Doubting, dreaming dreams no mortal ever dared to dream before
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t51-all-those-friendly-faces http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t52-keep-the-streets-empty-for-me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Falicia
Race : Elfe
Age : 210
Statut : Vagabonde
Avis sur la Chasse : Ils chassent ce qu'ils ne comprennent pas... Ils ont peur de nous voilà tout. S'il faut me défendre je le ferais, mais le plus possible j'évite les conflits. Je n'accepte pas cette violence gratuite....

Style de combat : Dague en corps à corps
Pseudo : Falicia
Posts : 136
Points : 164
DC : Erifra Solnor
Avatar : .
Crédits : ChubyMi

MessageSujet: Re: Un jour nouveau [Eoh Tùrambar]  Mer 18 Avr - 21:53
Le passé nous rattrape
Et il fait très mal

 
Elle ne savait combien de temps elle avait attendu, mais elle se sentait s'engouffrer dans une abîme sans fond, si bien qu'elle n'entendait pas l'humain qui s'approchait dangereusement... Elle sursauta lorsqu'un autre homme le bloqua contre le mur. Qu'est ce qu...?

Elle n'eu pas le temps d'ouvrir la bouche que ce mystérieux inconnu lui intima de fuir... En elfique ! Cela faisait si longtemps qu'elle n'avait pas entendu cette langue ! Elle voulu lui répondre, mais le temps pressait, elle entendait déjà d'autres pas s'approcher de là où ils se trouvaient.

Falicia se releva et fouilla dans sa sacoche de sa main libre. Vite, elle devait se dépêcher... Elle fini par tomber sur ce qu'elle cherchait; un petit flacon remplit d'un liquide sombre. Elle l'ouvrit et, grâce à l'elfe qui tenait l'humain contre le mur, pu faire ingérer un peu du contenu à celui ci. L'effet fut immédiat, il ne tint pas longtemps debout et s'écroula sur le sol, forçant l'inconnu à le lâcher.

Lâchant la fiole, elle remonta sa capuche sur sa tête, et regarda son sauveur, lui parlant en elfique.

" Suis moi, il faut qu'on parte. Ne t'en fais pas, il dort. "

Entendant les pas se rapprochés de plus en plus, Falicia prit une ruelle adjacente pour s'enfuir, prenant le chemin de la sortie de la cité. Elle espérait que l'elfe la suivrait, elle devait le remercier pour son geste.... Qui était très risqué pour lui, elle le savait mieux que quiconque.

Après plusieurs longues minutes à tourner et à esquiver des gardes et autres humains, elle vit enfin la sortie. Heureusement pour elle -enfin, c'est vite dit-, Fal aimait cet endroit pour les humains -et humaines- qu'elle abusait et vidait de leurs biens, elle devait souvent se cacher et connaissait les petites ruelles. Elle s'engouffra dehors et ne s'arrêta qu'après plusieurs mètres, ne voyant plus le mur de la ville.

Exténuée, elle fini par s'effondrer, les genoux au sol. Elle tourna la tête derrière elle et cru voir une silhouette. Elle espérait que ce soit ce mystérieux elfe, sinon elle craignait pour sa vie, et elle ne se sentait pas de se relever à nouveau.

 
propulsed by VANKA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t51-all-those-friendly-faces http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t52-keep-the-streets-empty-for-me
Gif : Eoh is having none of your shit.
Race : Demi-elfe
Age : 132 ans
Statut : Chasseur / Ermite
Avis sur la Chasse : Il hait aussi bien les hommes que la Faërie, mais ce n'est pas pour autant qu'il cautionne ces massacres.
De fait, il ne prendra les armes contre aucun de ces peuples et se sent bien mieux à l'écart de leurs querelles.

Style de combat : N'est pas un combattant, autant qu'il le peut se contente d'utiliser ses armes pour la chasse. Arc / Dague
Pseudo : Sieben
Posts : 259
Points : 164
DC : Fearghas McCóigreach
Avatar : Alexandre Astier
Crédits : Vanka

MessageSujet: Re: Un jour nouveau [Eoh Tùrambar]  Dim 22 Avr - 1:21
[Tu m’excuseras, j’ai pris une petite liberté sur la réaction de Falicia sinon ça aurait trop coupé court à ma réponse. Si problème MPotte-moi et je modif.]

Le passé nous rattrape
Et il fait très mal

D’un œil très critique, Eoh observa l’inconnue faire boire une étrange mixture à l’homme et, l’instant d’après, fut obligé de le lâcher sous risque d’être entraîné dans sa chute. Qu’est-ce que… ? Une alchimiste ? Où avait-elle bien pu se procurer une telle potion sinon ?
Elle lui répondit en elfique puis, capuche rabattue, s’en fut sans demander son reste. Bien, elle avait le pas sûr au moins elle savait où se diriger. Ce fut ce qui le motiva à ne pas respecter son ordre et s’engouffrer dans un autre chemin car il lui serait ainsi plus aisé de se mêler de nouveau à la foule et plus ardu pour leurs poursuivants de les retrouver. Bien évidemment ils n’allaient pas suivre deux pistes à la fois… Et bien évidemment, il avait une fois encore joué de sa chance légendaire. L’avantage, c’était qu’il connaissait la ville. L’inconvénient, c’était que les humains la connaissait depuis leur plus jeune âge.

Cerné.

Bien sûr, même s’il avait laissé son arc à sa cabane il portait toujours sa dague sur lui mais préférait éviter de verser du sang en ville humaine. Voire tout court. Il avait donc commencé à jouer du poing afin de se frayer une issue de secours et dès qu’il avait vu une ouverture et joué de son agilité non-humaine pour s’enfuir derechef. Tant pis pour la discrétion, il avait couru comme un dément à travers toute la ville jusqu’à la porte qu’il soupçonnait l’elfe d’avoir emprunté. Bingo. Il avait tout de suite repéré sa frêle silhouette quelques mètres à peine à l’extérieur de Forgont et s’apprêtait à la prévenir de courir elle aussi sans réfléchir quand… il la vit tomber à genoux au sol. Merde, pas le moment. Un bref regard en arrière et les trois humains qui le poursuivaient lui confirmèrent que ce n’était vraiment pas le moment.

« Tu es blessée ? »

Lui demanda-t-il arrivé à sa hauteur, mais un simple coup d’œil sur son visage lui fit comprendre qu’elle était simplement exténuée. Tant pis, pas le temps pour les manières. Posant un genou à terre, il attrapa ses bras qu’il fit passer derrière son cou, de l’autre bras ses jambes et reprit sa course –quoique plus lentement. C’était qu’elle avait beau être plutôt maigrelette elle restait un poids supplémentaire, heureusement que des années de solitude dans la forêt avaient forgé sa carrure.

« Dis-moi où ils en sont. »

Pas que se retourner pour voir la progression de ses assaillants dans cette posture aurait été compliqué mais…

propulsed by VANKA



Out into the darkness peering, long I stood there wondering, fearing,
Doubting, dreaming dreams no mortal ever dared to dream before
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t51-all-those-friendly-faces http://corvuscorax-rpg.forumactif.org/t52-keep-the-streets-empty-for-me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Falicia
Race : Elfe
Age : 210
Statut : Vagabonde
Avis sur la Chasse : Ils chassent ce qu'ils ne comprennent pas... Ils ont peur de nous voilà tout. S'il faut me défendre je le ferais, mais le plus possible j'évite les conflits. Je n'accepte pas cette violence gratuite....

Style de combat : Dague en corps à corps
Pseudo : Falicia
Posts : 136
Points : 164
DC : Erifra Solnor
Avatar : .
Crédits : ChubyMi

MessageSujet: Re: Un jour nouveau [Eoh Tùrambar]  Dim 22 Avr - 17:00
[Aucun problème comme je t'ai dis, fais toi plaiz' !]

Le passé nous rattrape
Et il fait très mal

 
La silhouette s'approchait rapidement, elle ne savait plus trop comment réagir, elle voulait juste rester ici pour se reposer quelques instants. Lorsqu'elle compris que c'était ce fameux elfe, elle n'eu le temps de répondre qu'il la porta dans ses bras. Elle voulu rétorquer quelque chose mais la question de ce dernier la surpris. Levant la tête elle aperçue au loin trois humains qui ne semblaient pas vouloir s'arrêter.

" Ils semblent aussi épuisés que nous... Et courent moins vite aussi. Même si... Je te ralentit grandement, pardon... Et merci. "

Elle voulu lui dire de la laisser courir par elle même, mais ses jambes étaient cotonneuses et les humains derrières eux ne leur laisseraient pas le temps d'un court repos. Elle s'accrocha au cou de l'elfe et surveilla leurs arrières.

Après quelques minutes de course, elle sentit son sauveur fatiguer de plus en plus. Elle revérifia une dernière fois les alentours, et posa une main sur l'épaule de l'elfe.

" Ils ont abandonnés la poursuite, tu peux t'arrêter à présent, mes jambes pourront me porter pour la suite. Et tu devrais te reposer aussi... "

Elle se sentait un peu coupable, elle l'avait sûrement beaucoup épuisé et mis en danger... En regardant autour d'elle, elle ne reconnu pas cette partie de la forêt, où étaient-ils ? Ne voulant pas saouler son interlocuteur avec trop de questions, elle se tût et attendit qu'ils soient au calme et un peu plus reposés pour l’inonder de toutes les questions qui fusaient dans son esprit.

 
propulsed by VANKA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Un jour nouveau [Eoh Tùrambar]  
Revenir en haut Aller en bas
 
Un jour nouveau [Eoh Tùrambar]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HOPE ► L'espoir d'un jour nouveau
» Liwen, petit aube d'un jour nouveau.
» LIBRE - un jour viendra nous aurons des rêves à nouveau
» Demain sera toujours un autre jour.
» PERCER À JOUR LA PENSÉE DU NOUVEAU PRÉSIDENT DES ÉTATS-UNIS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Corvus Corax RPG :: DUCHE D'EAGLESHAM :: Forgont :: Taverne, Auberge et Commerces-
Sauter vers: